Confinement oblige, de nombreuses entreprises ont désormais recours au télétravail. Mais dans l’urgence de la crise du Covid-19, avez-vous tout mis en oeuvre pour optimiser le travail de vos collaborateurs et protéger les données de votre organisation ? 

Mal préparé, vous risquez d’augmenter vos risques face à la cyber malveillance. Ces attaques peuvent prendre plusieurs formes. Il peut s’agir de :

  • Phishing (hameçonnage) : vol de données confidentielles (mot de passe, informations bancaires, etc.)
  • Ransomware : attaque avec un logiciel informatique malveillant prenant en otage les données d’une organisation. Le ransomware chiffre et bloque l’ensemble des fichiers de l’entreprise. Suite à cette attaque, le hacker demande alors une rançon en échange d’une clé permettant de les déchiffrer à nouveau.
  • Vol de données directement sur le réseau d’entreprise suite à une introduction malveillante.
  • Faux ordre de virement (FOVI) : via cette escroquerie – parfois appelée « escroquerie au président » – les malfaiteurs incitent, par la tromperie, des employés d’une société à leur transférer de l’argent en se faisant passer pour le dirigeant. 

Lors de l’appel au confinement total en France, le 17 mars dernier, le niveau de préparation au télétravail était très variable d’une entreprise à une autre. Aussi, pour vous aider à préserver votre système d’information de toute cyberattaque, voici plusieurs conseils. Ils sont à destination tant des employeurs que des télétravailleurs.

Employeurs, pensez VPN et sauvegardes

  1. En premier lieu, déployez, autant que possible auprès de vos collaborateurs, du matériel interne sécurisé. Lors de cette période de confinement, tous peuvent être amenés à travailler avec leur équipement personnel. Or, rien ne nous garantit le niveau de sécurité de ces outils destinés d’ordinaire à des fins personnelles (réseaux sociaux, streaming, etc.).
  1. Limitez l’accès à vos données vers l’extérieur : pour cela, accordez cet accès à un nombre restreint de collaborateurs ou services indispensables.
  1. Utilisez un VPN (Virtual Private Network ou « réseau privé virtuel ») pour permettre à vos salariés d’accéder à votre infrastructure depuis l’extérieur. Un VPN chiffre les connexions externes, et renforce la sécurité de votre système en n’autorisant l’accès qu’aux équipements authentifiés. 
  1. Pensez à mettre à jour régulièrement vos équipements fixes et mobiles mis à disposition de vos salariés. Ces mises à jour sont nécessaires, voire indispensables, car, en leur absence, les hackers peuvent accéder à vos données via des failles de sécurité.
  1. Effectuez régulièrement deux sauvegardes de l’ensemble de vos données : d’abord sur un hébergement externe (Cloud), puis en second temps sur un support déconnecté de votre réseau (type disque dur externe protégé d’un mot de passe).
  1. Dotez vos équipements d’antivirus professionnels. Il en existe plusieurs (Bitdefender, Avast Business, etc.). En fonction de votre parc informatique, il doit être capable de prendre en charge les environnements Windows ou Linux, ou bien les deux. Il doit être sans cesse à jour des menaces existantes, et proposer une protection contre les menaces les plus récurrentes (virus, cryptomining…).
  1. Surveillez l’activité liée aux accès externes à votre système. Et ce, afin de détecter toutes activités anormales et toutes connexions suspectes qui pourraient être signe de cyberattaque.

Salariés, voici comment maximiser vos conditions de télétravail

  1. Optimisez la diffusion du réseau Wifi dans votre domicile. Pour cela, l’Arcep (Autorité de régulation des communications) recommande de placer votre box dans une pièce centrale de votre habitation, dans un endroit dégagé, et d’éviter de poser à proximité tous autres équipements sans fil (type téléphone).
  1. Si vous disposez de la fibre, sur votre box, vous pouvez dédier un réseau Wifi à votre poste de travail. En effet, les box utilisées avec la fibre disposent de deux réseaux Wifi indépendants. Selon l’Arcep, vous pouvez en dédier un pour le VPN de votre employeur, et le second pour les loisirs de votre famille. Ainsi, vous ne subirez pas un ralentissement de réseau si l’un de vos enfants lance de la vidéo en streaming pendant que vous travaillez. 

  1. Autre solution si le réseau Wifi ralentit car vous êtes nombreux à y être connectés à votre domicile : branchez votre ordinateur à la box grâce à un câble Ethernet.
  1. Côté sécurité, avant de vous connecter à des données sensibles de votre entreprise, pensez à vérifier que votre accès Wifi est sécurisé d’un mot de passe fort, comprenant majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux.
  1. Enfin, pour ne pas saturer le VPN de votre entreprise, optez pour les outils collaboratifs pour travailler à distance avec vos collègues. Des plateformes comme Office 365 ou G Suite vous permettent de travailler à plusieurs sur tout type de document (Word, Excel, PowerPoint, etc.), de communiquer aisément par tchat ou vidéo (Hangout ou Teams), et de partager des documents (OneDrive ou Google Drive). En cette période d’intensification du télétravail, ces outils prouvent une fois de plus leur intérêt et leur efficacité : 
  • ils nous permettent de maintenir une certaine productivité durant le confinement, 
  • ils assurent un niveau d’information commun entre chaque collaborateur, 
  • et ils réduisent les temps d’échanges et de réunions inutiles.

Télétravail et cybersécurité : l’après confinement

Une fois le confinement terminé, il est fort à parier que le télétravail gagnera du terrain dans les entreprises. Jusqu’à présent, contrairement à leurs homologues européens et anglo-saxons, les entreprises françaises réticentes au travail à distance étaient encore nombreuses.

En 2017, seuls 3% des Français avaient recours à cette pratique selon la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques). Ces télétravailleurs étaient majoritairement des cadres. 

Suite à cette crise sanitaire et économique, il est fort probable que de nombreux employeurs vont changer d’avis.

Chez premaccess, la cybersécurité et le travail collaboratif font partie de notre ADN. Si vous souhaitez être conseillé et accompagné sur ces sujets, n’hésitez pas à nous contacter

Quelle que soit la taille de votre société, la garantie de votre propriété intellectuelle est essentielle. Nos équipes mènent régulièrement des missions d’audit en cybersécurité au sein d’entreprises. Objectif : analyser vos process, les postes de travail, les mots de passe utilisés, etc. afin d’évaluer votre maturité en cybersécurité, mettre en place les outils utiles, et sécuriser toujours plus ce qui fait la force de votre structure, vos compétences et votre savoir-faire. 

Aller plus loin : 

Article Premaccess = Comment teletravailler efficacement et s’organiser en equipe en ces temps de confinement

Premaccess  = découvrir notre accompagnement avec notre équipe consulting

Ca y’est c’est officiel, ce sera au moins 5 semaines de confinement.
Plus de 1 personne sur 3 doit ou devra travailler à distance pour assurer la continuité de son activité. Si certaines entreprises sont très réfractaires au télétravail en temps normal, les situations exceptionnelles requièrent parfois un changement qui peut être brutal. 

Au sein de notre entreprise, nous sommes habitué à travailler en équipe et à distance depuis plusieurs années. Nous sommes sur plusieurs sites (Marseille, Paris et Suisse) et nous devons faire en sorte que les choses soient fluides en toutes circonstances. Nous faisons du télétravail quand cela est possible et pertinent et organisons des rendez vous à distance quotidiennement. Notre coeur de métier est le conseil dans le cloud et le développement, alors forcément, pour nous le travail en ligne fait partie intégrante de notre ADN. 

Fort de cette expérience au long court, nous avons mis en place des bonnes pratiques qui continuent d’évoluer. Nous avons aussi cherché, découvert, testé, adapté des outils et ajusté  nos méthodes. Les maîtres mots sont flexibilité, autonomie, efficacité et connection !! HUMAINE !! 

En discutant avec nos contacts professionnels et personnels ces dernières semaines, nous réalisons que le télétravail est loin d’être la norme et le fait de travailler de chez soi pour une durée indéterminée est un véritable défi pour beaucoup.

La situation de crise d’aujourd’hui est différente de tout ce que nous avons pu connaître avant et le modèle anglo saxon du “business as usual” devient impossible. 

Et justement, est ce que cela ne serait pas le bon moment de prendre le recul nécessaire et d’apprendre à travailler ensemble différemment ?
C’est comme ça que l’idée de cet article a germé. De nombreux articles, méthodes avec plus ou moins d’humour ont fleuri sur le net, et voici notre petite pierre à l’édifice.
Quels sont les bons outils, les bons réflexes à avoir ?
Comment peut on travailler différemment tout en gagnant en efficacité ?
Le changement s’impose à nous ici.
Comment nous pouvons utiliser au mieux notre temps pendant cette parenthèse improbable ?

La liste ci-dessous n’a pas vocation à être juste ou exhaustive, elle tente de partager notre expérience et aider, si cela est possible, d’autres à moins pâtir de cette situation.
Pour certains ou certaines, celle ci semblera peut être simple, évidente.
Dans ce cas, nous les invitons à partager leurs outils ou méthodes pour étoffer cette liste via les commentaires sur les réseaux sociaux.

Nous sommes conscients que beaucoup de métiers ne peuvent pas être fait à distance ou difficilement de manière exclusive. Peut être cette crise affectent vos collègues, clients, fournisseurs, collaborateurs ou vous même. Nous sommes tous affectés d’une manière ou d’une autre. Il existe peut être des barrières technologiques, comme ne pas être équipé avec le bon matériel et/ou les bons logiciels (VPN, Partages de fichiers).
Concentrons nous ici sur les solutions et si vous rencontrez des obstacles, nous serons ravis d’en discuter avec vous, voir comment faire pour trouver des alternatives. Pour cela l’entraide est la clé.

Le temps de confinement peut être l’opportunité pour mieux s’organiser en interne !

Nos bonnes pratiques “spécial confinement”

  1. CONNECTION : Maintenir le lien : faire des points “équipe” et en plus petit groupe. voir les réunions efficaces en vrai ou en ligne ici et les outils pour cela.

  2. FLEXIBILITÉ et AUTONOMIE : Être flexible dans les horaires et comprendre les contraintes professionnelles et personnelles de chacun.
    La clé : être responsable et transparent.

  3. APPRENTISSAGE : Utiliser ce moment pour se former. 
  1. COMMUNICATION : Développer votre capacité à mieux communiquer en équipe  : savoir formuler vos peurs, vos attentes et mieux comprendre l’autre.
    Cela fonctionne aussi pour toute autre situation dans la vie.

  2. AVOIR LES BONS OUTILS : les outils qu’on utilise pour la communication, l’organisation, les RH, l’assurance, la banque qui nous facilitent la vie et permettent une gestion autonome et en ligne.. 

1/ Connection : l’art de la réunion efficace (en physique ou en ligne !)

PHOTO DE L ENNUI 

Nous avons tous vécu cette situation d’une réunion improbablement longue sans objet ni fin où l’on se serait bien retrouvé partout ailleurs; 

Quelques conseils pour une réunion efficace (en ligne ou non) : 

  • Avoir un ordre du jour et des documents dont les gens ont pris connaissance avant la réunion. Organiser une réunion : est ce la meilleure solution ? Si on dépasse les objectifs de la réunion initiale, prévoir un autre moment pour discuter des sujets annexes éventuellement en plus petit groupe. (cf point suivant)
  • Avoir les bonnes personnes autour de la table (même virtuelle)
  • Horaire défini et on s’y tient, on commence à l’heure, on finit à l’heure
  • Quelqu’un prend des notes (idéalement pas toujours les même) 
  • Rédaction des actions pendant la réunion – tâches, qui est responsable/impliqué, quelle est l’échéance. 
  • Un temps pour chacun. Si nous sommes sur un sujet de fond, une bonne pratique est de laisser du temps à chacun pour préparer et s’exprimer sur le sujet sans être interrompu et pouvoir exposer son point de vue.

et pour une réunion en ligne ?

Et bien les même principes s’appliquent avec quelques différences “techniques”.

  • mettre la vidéo systématiquement. On finit même parfois par oublier que nous ne sommes pas dans la même pièce !
  • Désactivez votre micro quand vous ne parlez pas surtout si vous êtes dans un environnement bruyant. N’hésitez pas à faire des signes (vive la vidéo) quand vous voulez communiquer quelque chose
  • Evitez les fonds qui change et ne vous mettez pas directement devant une source lumineuse 
  • Utilisez la messagerie instantanée “chat”/”clavardage” etc.. et le partage d’écran quand cela est nécessaire 
  • Evitez d’être plusieurs dans la même pièce à être dans la même video conférence. 
  • Si votre internet rame, privilégiez le son sur l’image et coupez la vidéo.

Les outils pour les réunions en ligne 

Les outils – La communication vidéo 

– Skype : le plus : c’est déjà l’outil que beaucoup ont sur leur poste

– Zoom – marche remarquablement bien

– Amazon Chime

– Whereby 

– Jitsi (open source) 

– Livestorm

– Gotomeeting 

– 8×8

2/ Flexibilité et autonomie : l’art de l’organisation. 

Ici, l’important est de se concentrer sur ce qui doit être fait et pas comment ou quand cela doit être fait. Avec le confinement, il s’agit d’avoir une vie professionnelle, personnelle en même temps tout en restant sain d’esprit. 

La clé est donc d’avoir une tolérance pour les situations de vie comme les enfants qui passent 

pendant la réunion

ou encore s’organiser pour pouvoir participer au cours de sport en ligne du midi !! 🙂

Les outils organisation : Asana – Trello – Jira 

Plusieurs peuvent être utilisés de la même manière, nous avons opté pour ASANA . 

Comment nous utilisons ASANA 

Nous avons de superbes experts sur le sujet qui ont développé un art de vivre autour d’asana. Voici les quelques principes que nous attelons tous à respecter en interne : 

Comment nous faisons ?

Sprint de début de semaine, sprint de fin de semaine 

Quelques règles : 

  • Tâche, ne doit jamais faire plus de 4h, si plus, doit faire l’objet d’une subdivision
  • Que les bonnes personnes dans les tâches
  • Estimer le temps de réalisation dans nos tâches? des échéances réalistes  
  • Organisation et découpage en projets
  • Si une question, ou ressource, tout doit être dans la tâche, pas par mail. 
  • Se donner du temps pour la mise en place du système et des revues cycliques

Avantages 

  • Plus de mails en interne ou quasiment plus (et si on en reçoit, ils feront l’objet d’une tâche) 
  • Identification des points de blocage : On avance et si ça n’est pas le cas, on sait pourquoi !
  • Point de contact entre équipes rapide
  • Visibilité personnelle et collective du travail effectué et à faire, avec un niveau de priorité.

3/ APPRENTISSAGE : Rester motivé(e) en profitant du confinement pour se former 

Quelques plateformes MOOC que l’on recommande : 

  • Coursera
  • EdX
  • OpenClassRoom
  • CloudGuru, Udemy
  • et bien sur les formations gratuites des cloud providers tel que AWS ou Azure. 

4/ COMMUNICATION : l’outil de la communication non violente

Petite grille récapitulative de la communication non violente pour bien communiquer. 

Communication non violente
J’observe la situationJe décris la situation sans exagérer, ni accuser
J’exprime mon émotion/sentiment Je parle en mode ‘JE’, je suis, je me sens
J’exprime mon besoin J’ai besoin de…
Je fais une demande claire Sans exiger et je vérifie que la personne accepte
  • pour en savoir plus sur la CNV, Marshall B Rosenberg, “Les mots sont des fenêtres ou bien ils sont des murs, Initiation à la communication non Violente”

5) AVOIR LES BONS OUTILS – les autres outils qu’on utilise et que l’on recommande

  • Fonctions commerciales : Pipedrive, salesforce

La base de données, c’est la base !

Quelques conseils : 

  • Avoir une nomenclature et s’y tenir / écrire une charte même courte pour un référentiel commun
  • Mettre à jour les informations. Cela peut paraître simple, pourtant c’est le plus difficile à faire. Maintenir dans le temps une base de données. 
  • Tout le monde doit mettre la main à la pâte et doit collecter et enrichir la donnée.
  • Respecter la RGPD – Connaître et comprendre le cadre légal
  • Fonctions RH

Passer sur des outils pilotés – gestion RH/Assurance Payfit /Alan et Qonto

Avantages : 

  • une gestion en ligne et quasi automatisée, des documents, bulletins dématérialisés
  • une autonomie des salariés sur leurs notes de frais, 
  • demande de congés
  • simplification centralisée des demandes
  • des rappels efficaces, centralisations des informations et compatibilité des plateformes   
  • Gestion financière / banque en ligne spécialement pour les entreprises : N26, Qonto
  • Transparence et sécurité 
  • Utilisation simple des interfaces 

Autres outils : 

  • Collaboration :
  • Klaxoon, teams

Transfert de fichier :

Wetransfer, Smash

Productivité :

Evernote, Tableau software, productivité.so, shift

Et surtout #RESTEZCHEZVOUS et prenez soin de vous et des vôtres

Durant quelques jours, Las Vegas devient la capitale mondiale de la technologie avec le salon CES 2020. 

Premaccess a choisi pour vous les 10 nouveautés les plus intéressantes pour ne rien rater des tendances à venir. 

Samsung Ballie – l’assistant personnel

Ballie est un petit robot ressemblant à une balle de tennis. 

Le robot est destiné à venir s’intégrer dans la maison connectée et devenir un assistant personnel d’un nouveau genre puisque celui-ci vous suivra à la trace. 

Avec une caméra intégrée et son intelligence artificielle embarqué, Ballie peut répondre à la moindre de vos sollicitations. 

Samsung n’a pas encore mentionné quand Ballie sera disponible, ni même à quel prix.

Démonstration en vidéo : 

ACTRONIKA et la veste haptique

La start-up parisienne Actronika a dévoilé une veste à retour haptique qui reproduit des sensations réalistes pour la réalité virtuelle et augmentée. 

Elle permet ainsi de ressentir la sensation de toucher dans le monde réel en fonction des événements qui surviennent dans la réalité virtuelle.

Dans l’univers du jeu ou encore de la formation professionnelle, cette technologie permet une immersion totale en reproduisant des sensations en temps réel tels que le feu, le vent, l’utilisation d’outils, les tirs ou encore des interactions sociales.

Retrouvez l’interview complète de Gilles Meyer, co-fondateur et CEO d’Actronika : 

Taxis volants autonomes

Hyundai, en partenariat avec Uber, a présenté un prototype de taxi volant le S-A1, qui a une vitesse de croisière pouvant aller jusqu’à 290 km/h et pouvant transporter jusqu’à quatre personnes. 

L’appareil utilise « une propulsion électrique distribuée », pensée avec plusieurs rotors pouvant le garder dans les airs si l’un d’eux a un problème. 

Test courant 2020 et commercialisation prévu pour 2023. 

Image et vidéo du prototype : 

Le pare brise du futur

BMW imagine un cockpit dédié à la mobilité autonome et présente le concept BMW i Interaction EASE. Ce dernier peut diffuser des films, donner des informations sur l’environnement extérieur ou proposer une expérience relaxante.

L’élément le plus novateur est l’intelligence artificielle du véhicule couplée à une surveillance du regard des occupants.

Découvrez la conférence BMW du CES2020 : 

Charmin Rollbot – le robot dans les toilettes 

Procter & Gamble a dévoilé un robot avec un seul objectif : vous apporter du papier quand vous êtes aux toilettes et que vous n’en avez plus.

Baptisé Charmin Rollbot, il se commande via un smartphone grâce à une connexion Bluetooth

Pour l’instant, Procter & Gamble n’a pas l’intention de commercialiser son robot. Ouf… 

Vidéo de démonstration : 

La serrure connectée 

Ce verrou intelligent Wi-Fi présenté par August vous permet de verrouiller ou de déverrouiller une porte à distance et d’accorder l’accès aux membres de la famille, aux amis et aux visiteurs de confiance directement à partir de votre smartphone.

Vous pouvez savoir qui va et vient à tout moment, avec des notifications push. 

Il existe également des fonctions de verrouillage et de déverrouillage automatiques.

August indique que le Wi-Fi Smart Lock sera bientôt disponible à l’achat sur son site Web sans préciser la date de sortie tout comme le prix de vente. 

Démonstration en vidéo : 

La tablette pliable avec écran OLED

Lenovo présente la première tablette avec un écran OLED pliable, baptisé Thinkpad x1 Fold. 

L’écran utilisé est entièrement plat, il fait 13,3 pouces de diagonale avec un ratio d’affichage 4:3 et une définition de 2 048 x 1 536 pixels (comme un iPad). 

Lenovo promet 11 heures d’autonomie, on retrouve également 8 Go de mémoire LPDDR4X, un SSD jusqu’à 1 To (PCIe-NVMe M.2) et le processeur hybride Lakefield d’Intel.

La commercialisation du ThinkPad X1 Fold est programmée pour le second semestre 2020 à partir de 2 499 dollars.

Démonstration en vidéo : 

L’Exosquelette destiné à soulager le travail humain

L’exosquelette imaginé, conçu et fabriqué par la société Sarcos Robotics et baptisé Guardian XO vous donne la force de 20 hommes.

L’exosquelette offre une autonomie comprise entre 2 à 8 heures avec une alimentation par deux batteries de 500 W chacune qu’il est possible de changer à chaud.

Des versions alpha de la combinaison sont louées déjà actuellement par des entreprises partenaires de Sarcos Robotics pour un tarif de 90 000 euros par an.

Démonstration en vidéo : 

Le robot-livreur bipède Digit

Ford a dévoilé en partenariat avec Agility Robotics un robot bipède nommée Digit, capable de porter et charger une camionnette avec des cartons.

Fabriqué dans un matériau léger, muni de bras terminés par des moignons caoutchoutés, ce robot est capable de monter, descendre des escaliers, d’arpenter un terrain accidenté et parvient à garder l’équilibre lorsqu’il est heurté, le tout en portant des paquets pouvant peser 18 kg maximum.  

Démonstration en vidéo : 

Le micro-ondes inversé Juno

Ce dispositif thermoélectrique est capable de rafraîchir des liquides en seulement 1 à 2 minutes pour les cannettes (33 cl) et 5 minutes pour les bouteilles plus volumineuses (750 ml).

Il est toujours possible de le précommander en déboursant 179 €, avant qu’il ne passe à 360 € à son lancement, qui devrait avoir lieu en août 2020

Démonstration en vidéo : 

Le developpement SaaS d’une application pour transmettre les gestes techniques et les savoir-faire n’est pas chose aisée.
Pour y remédier, l’entreprise Sourcin a créé, en 2011, une plateforme multimédia alliant collaboratif et e-learning. Pour chacun de ses clients, elle y rassemble l’ensemble de leurs procédures sous forme de courtes vidéos graphiquement enrichies et segmentées en étapes élémentaires. (Mediabook).
Dans l’industrie pharmaceutique et de la biotechnologie, ce transfert de connaissances entre collaborateurs est d’autant plus problématique que toutes mauvaises manipulations peuvent engendrer de graves erreurs. 

Objectif : former en continu les opérateurs de production et les assister sur leur poste. 

Épaulée par les équipes de premaccess, ce developpement SaaS a pour objectif une plateforme qui a permis à Sourcin d’innover il y a deux ans, en basculant sur le cloud d’AWS. Son co-fondateur Arnaud Schmutz nous explique ce que lui apporte AWS dans le développement SaaS de Sourcin, tant en sécurité qu’en disponibilité de services. Deux composantes primordiales pour le secteur de la biopharma en pleine transformation digitale.

Sourcin ancre le savoir-faire de la biotechnologie grâce à la vidéo 

« Toute ma vie professionnelle a été consacrée au secteur pharmaceutique et de la biotechnologie. Au fur et à mesure de mon parcours, je me suis rendu compte que le fait d’avoir une procédure écrite n’était pas toujours la garantie qu’elle soit comprise par tous. Et, que la meilleure manière de transmettre de la connaissance était finalement en la montrant. C’est ainsi qu’est née l’idée de Sourcin.

Avec nos clients, nous créons des vidéos courtes de 5 minutes maximum ainsi que des animations pour montrer leurs différents gestes techniques en production. Ces vidéos sont muettes pour qu’elles soient comprises par tous leurs collaborateurs. Notre leitmotiv est clair : « keep it simple and smart ». Rassemblées, ces vidéos composent alors un parcours de formation, disponible sur notre plateforme multimédia. En favorisant des parcours d’apprentissage en mode « blended-learning », les collaborateurs de nos clients vont visionner ces Mediabooks, dans un premier temps, seuls –  en distanciel (e-learning) -, pour apprendre les gestes, suivre les cours associés et se tester via des quiz et évaluations interactives. Puis, en présentiel avec un expert métier, ils vont les analyser en détail avant de passer en atelier. Enfin, par souci de cohérence, ces vidéos serviront d’assistance au poste puisqu’elles sont disponibles 24/7 et toujours à jour. Avec cette plateforme multimédia unique, nos clients ancrent leur savoir-faire, pour mieux le partager, le rendre pérenne, et ainsi gagner en efficience. »

Objectif principal du Saas : rendre les vidéos disponibles 24/7 à travers le monde

« Au tout début de Sourcin, pour transmettre ces vidéos à nos clients, nous les gravions sur un CD. Très vite, nous nous sommes rendus compte que ce support était inadéquat pour plusieurs raisons : les personnes en possession du CD n’avaient pas forcément un lecteur pour le lire, elles n’étaient pas forcément les plus concernées par son contenu, et il était possible qu’elles partent à la concurrence le CD en poche. Il fallait donc sécuriser ce savoir. D’autant que nous travaillons, sous contrat de confidentialité avec des entreprises mondiales. Deuxième prérequis : il fallait que nos vidéos soient disponibles partout et tout le temps. Nos clients sont principalement américains et européens. Mais leurs utilisateurs sont installés à travers le monde. C’est ainsi qu’est née la première version de notre plateforme multimédia en 2011. »

Les premiers apports de premaccess : de la haute disponibilité des ressources grâce au serverless et une rapidité de déploiement 

« Nous travaillons avec premaccess depuis près de 7 ans. Initialement, leurs équipes s’occupaient uniquement de l’hébergement et de l’infogérance de notre plateforme. La sécurité est leur coeur de métier. Progressivement, ils nous ont présenté les intérêts du cloud d’AWS. C’est ainsi que nous avons repensé notre interface il y a deux ans afin de migrer vers une architecture Serverless et des technologies innovantes. Cela nous a demandé de repenser l’ensemble de nos besoins, tant en termes de marché, de fonctionnalités, d’interface, de design, de diffusion… Désormais, nous sommes 100% propriétaires du developpement SaaS de notre plateforme ultra-sécurisée. Grâce à cette nouvelle architecture Serverless, nous avons gagné en qualité de diffusion de vidéos. Ces dernières sont moins compressées, bien plus précises, plus belles. Ce qui est primordial pour retenir l’attention des personnes connectées. Nous gérons plus facilement les comptes utilisateurs, leur authentification, leurs droits d’accès associés (qui peut faire quoi sur cette plateforme), ainsi que leurs données personnelles en règle avec le RGPD. De plus, cette plateforme est disponible en mode SaaS, un avantage non négligeable pour nos clients : ils ont juste à s’y connecter et à l’utiliser, sans se soucier de sa maintenance.

Par ailleurs, lors du développement SaaS de cette plateforme, une fois la structure d’un espace client créée, nous avons utilisé BAM pour automatiser la duplication de cette architecture centrale pour chacun de nos autres clients. BAM (Build Automation Machine, ndlr) est un outil développé par premaccess. Cette solution a permis d’automatiser notre déploiement facilement, rapidement et en toute sécurité en partant d’un modèle, et d’orchestrer le cycle de vie de notre production. »

AWS et la biopharma : données sécurisées et principes d’ALCOA+ respectés

« Les autorités en charge de la mise sur le marché d’un médicament (ANSM en France, FDA aux USA, EMA à l’échelle de l’Europe) demandent à ce que les données autour des produits soient sécurisées. Dans ce cadre, depuis sa bascule sur AWS, Sourcin est conforme aux règles du cloud dans le secteur pharmaceutique. Lors du développement SaaS de notre plateforme, nous avons été attentifs à ce que nos données respectent le principe d’ALCOA+, garantissant l’intégrité des données. Cet acronyme reprend neuf principes que nous suivons scrupuleusement pour la gestion des datas: Attribuable, Lisible, Contemporain, Original, Exact, Complet, Cohérent, Durable et Disponible. 

Ceci a été possible grâce aux conseils avisés de l’équipe de premaccess. Dotée d’une expertise rare, cette équipe est composée de personnes particulièrement qualifiées sur les technologies de pointe proposées par AWS. Au fur et à mesure du développement SaaS de Sourcin, elles ont été force de propositions. De quoi donner un formidable effet de levier à notre projet. » 

ENCADRÉ

Voici quelques-uns des services AWS utilisés dans ce projet :

Concrétisons ensemble votre prochaine innovation ! Contactez-nous : https://www.premaccess.com/contact/

Les premières annonces faites à AWS re:Invent 2019

Depuis le 2 décembre, les experts d’AWS, à travers le monde, se sont donné rendez-vous à la conférence annuelle du cloud provider, AWS re:Invent 2019, à Las Vegas. L’équipe de premaccess n’a pas manqué cet évènement incontournable. Elle vous rapporte les premières annonces d’AWS, tant en nouveaux services qu’en fonctionnalités supplémentaires.


Amazon Bracket

Vous allez découvrir l’informatique quantique (Quantum Computing). À la différence des ordinateurs classiques qui réalisent des opérations avec des bits égaux à 0 ou 1, les ordinateurs quantiques peuvent produire des opérations avec des bits à l’état de 0 et 1. Nous parlons alors de qubits. Ces ordinateurs peuvent ainsi démultiplier le nombre de calculs. Ils sont rares et doivent fonctionner dans des environnements physiques contrôlés. Avec Amazon Bracket, vous pouvez acquérir une expérience pratique des qubits et des circuits quantiques, créer et tester vos circuits dans un environnement simulé.

https://aws.amazon.com/de/blogs/aws/amazon-braket-get-started-with-quantum-computing/


Amazon Outpost

Annoncé l’an dernier en preview, ce service est désormais disponible. Il vous permet d’exécuter votre infrastructure AWS sur site, en ayant accès aux mêmes API et outils disponibles aujourd’hui sur le cloud.

https://aws.amazon.com/fr/outposts/


Amazon EKS est maintenant disponible sur Amazon Fargate

Ainsi, vous pouvez utiliser Amazon Elastic Kubernetes (EKS) pour exécuter les pods Kubernetes sur AWS Fargate. EKS et Fargate facilitent l’exécution d’applications basées sur Kubernetes sur AWS. Avec AWS Fargate, plus besoin d’être des experts des opérations Kubernetes pour gérer un cluster hautement disponible et optimisé en termes de coûts. Plus besoin non plus de gérer les instances EC2. 

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/amazon-eks-on-aws-fargate-now-generally-available/


Amazon S3 Access Points

est une nouvelle fonctionnalité S3. Elle simplifie la gestion de l’accès aux données partagées. Avec S3 Access Points, vous pouvez facilement créer des centaines de points d’accès avec un nom dédié et des autorisations personnalisées sur votre application. 

https://aws.amazon.com/fr/about-aws/whats-new/2019/12/amazon-s3-access-points-manage-data-access-at-scale-shared-data-sets/


Provisioned Concurrency pour les fonctions Lambda

alors que Lambda fête ses 5 ans, l’équipe d’AWS nous propose de contrôler encore mieux les performances de nos applications en serverless. Et ce, avec Provisioned Concurrency. Cette fonctionnalité maintient les fonctions initialisées de vos applications pour qu’elles répondent en quelques millisecondes. Cela peut être notamment utile pour les microservices.

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/new-provisioned-concurrency-for-lambda-functions/


Amazon CodeGuru

Vous pouvez automatiser la révision de votre code. Même pour les ingénieurs les plus expérimentés, il peut être difficile de détecter des problèmes dans le code lors de revues par des pairs ou lors de tests unitaires. Amazon CodeGuru vous permet d’identifier les lignes de code les plus chères dans vos applications et de recevoir des recommandations afin de les corriger ou de les améliorer.


https://aws.amazon.com/fr/about-aws/whats-new/2019/12/aws-announces-amazon-codeguru-for-automated-code-reviews-and-application-performance-recommendations/


Côté Machine Learning, plusieurs nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées à Amazon SageMaker.

Nous retrouvons notamment :

Studio : premier environnement de développement entièrement dédié au Machine Learning

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/amazon-sagemaker-studio-the-first-fully-integrated-development-environment-for-machine-learning/

Model Monitor : surveillance automatique de vos modèles de Machine Learning en production

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/amazon-sagemaker-model-monitor-fully-managed-automatic-monitoring-for-your-machine-learning-models/

Autopilot : pour créer des modèles de Machine Learning de haute qualité

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/amazon-sagemaker-autopilot-fully-managed-automatic-machine-learning/


EC2 Image Builder

jusqu’à présent, il n’était pas simple d’automatiser la génération d’images virtuelles. EC2 Image Builder pallie ce manque. Ce nouveau service facilite et accélère la création et la maintenance d’images de système d’exploitation sécurisé pour Windows Server et Amazon Linux 2. Et ce, à l’aide de pipelines de génération automatisés. Les images, créées par EC2 Image Builder, peuvent être utilisées avec Amazon Elastic Compute Cloud (EC2).

https://aws.amazon.com/de/blogs/aws/automate-os-image-build-pipelines-with-ec2-image-builder/


Managed Cassandra Service

avec Apache Cassandra, vous stockez et gérez de grandes quantités de données structurées. Mais, la gestion de ces données n’est pas toujours simple et peut prendre beaucoup de temps. Pour remédier à cela, AWS lance le service Amazon Managed Apache Cassandra Service (MCS). Il s’agit d’un service de base de données évolutif, hautement disponible et compatible avec Apache Cassandra. Amazon MCS étant serverless, vous ne payez que pour les ressources que vous utilisez. Il redimensionne automatiquement vos tables en fonction du trafic de vos applications. Avec MCS, vous n’avez pas de limite dans la taille des tables. Vos données sont répliquées automatiquement trois fois sur plusieurs zones de disponibilité AWS pour des raisons de durabilité. Enfin, ce nouveau service est intégré à AWS Identity and Access Management (IAM) pour vous aider à gérer l’accès à vos tables et données.

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/new-amazon-managed-apache-cassandra-service-mcs/


Amazon Detective

Vous aide à analyser et à visualiser la sécurité de vos données à grande échelle. Ce service n’est pas encore disponible, mais vous pouvez en avoir un aperçu ici :

https://pages.awscloud.com/amazon-detective-preview.html


UltraWarm

Nouvel outil de stockage de haute disponibilité pour Amazon Elasticsearch Service. Entièrement managé et peu coûteux, il est aujourd’hui disponible en preview. Il offre jusqu’à 900 To de stockage.

https://aws.amazon.com/fr/blogs/aws/announcing-ultrawarm-preview-for-amazon-elasticsearch-service/


Firecracker-containerd

Le repository Firecracker-containerd, disponible sur Github, permet d’utiliser un container runtime, Containerd, pour manager les microVM de Firecracker. Firecracker est une technologie de virtualisation open source spécialement conçue pour gérer des services sécurisés, multi-locataires et basés sur des conteneurs. Grâce à ce service, présenté l’an dernier, vous pouvez déployer des charges de travail sur des machines virtuelles légères (microVM). Ces dernières offrent une sécurité et une isolation de charge de travail améliorées par rapport aux machines virtuelles traditionnelles, tout en optimisant la rapidité et l’efficacité des conteneurs. Firecracker a été développé par AWS pour améliorer l’expérience client notamment sur AWS Lambda et AWS Fargate.


https://github.com/firecracker-microvm/firecracker-containerd
https://firecracker-microvm.github.io/


Pour suivre les prochaines annonces faites au re:Invent 2019, n’hésitez à nous suivre sur notre blog et sur les réseaux sociaux.

En cette fin d’année, les experts du Cloud Computing n’ont qu’un rendez-vous à ne pas manquer : AWS re:Invent à Las Vegas. 

Cette nouvelle édition se tiendra du 2 au 6 décembre. 

Plus de 60 000 participants sont attendus. 

Près de 2500 sessions, ateliers et workshops y sont prévus. 

Pour AWS, cette grande messe est cruciale et son objectif est clair : prouver une fois de plus sa place de leader sur le marché.

Si vous souhaitez vous mettre à jour des tendances en matière de Cloud Computing, AWS re:Invent 2019 est l’évènement incontournable. Ce rendez-vous s’adresse aux initiés des services AWS (développeurs, ingénieurs, architectes système…), mais également aux débutants. 

Année après année, ce grand évènement se veut de plus en plus ludique et pédagogique. 

Au programme : 

  • 4 temps-forts avec les keynotes, 
  • des temps de découverte et d’apprentissage avec plus 2500 sessions, ateliers et workshops. 
  • et un sommet pour les leaders DSI, l’Executive Summit, du 3 au 5 décembre. https://reinvent.awsevents.com/learn/executive_summit/ L’objectif de ce sommet est de réunir les dirigeants du monde entier pour discuter des défis et challenges que nous offre le cloud.

Pour vous y retrouver dans cet important programme, voici un focus sur l’émission « How to re:Invent », le catalogue des sessions, les guides des héros AWS, et les keynotes à ne pas rater.

AWS re:Invent l’emission live

Cette année encore, Jill Fagan (senior program manager AWS) et Annie Hancock (Head of creative & customer expériences AWS) décortiquent cet évènement à travers leur émission « How to re:Invent », visible sur YouTube. Elles y invitent des experts clés, font des focus sur des trucs et astuces à ne pas rater, et nous aident ainsi à tirer le meilleur de cette immense conférence. Voici la liste des vidéos disponibles : 

L’intérêt de cette web émission est qu’elle est facile d’accès. Elle nous permet de nous plonger dans le programme particulièrement dense de cette nouvelle édition de façon divertissante. Et surtout, elle est à l’image de la philosophie d’AWS : se rendre accessible au plus grand nombre. 

Le catalogue de sessions 

L’an dernier, AWS avait proposé 1800 sessions de présentation de ses services. Cette année, elles prennent encore davantage d’ampleur, car nous en compterons 2500. Elles sont organisées sous différentes formes : présentations en 20 minutes, bootcamps, ateliers, workshops, spotlights lab, sessions de constructeur avec un expert AWS…

Et abordent tous les sujets possibles chez AWS : Alexa, Artificial Intelligence & Machine Learning, Blockchain, Database, IoT, Serverless, Architecture, Mobile…

Vous les découvrez via ce portail >> https://www.portal.reinvent.awsevents.com/connect/search.ww?csrftkn=FTDU-PPS3-VOGS-06BA-TYCW-5647-TX1H-R20O

Plusieurs d’entre elles seront probablement disponibles sur la chaîne YouTube d’Amazon Web Service : https://www.youtube.com/channel/UCd6MoB9NC6uYN2grvUNT-Zg

Les guides des héros AWS

Nous le savons, la force d’AWS tient notamment à sa communauté. À travers le programme AWS Hero, ce cloud provider regroupe de nombreux experts de ses services. 

Ces héros ont décidé de nous prendre par la main à l’occasion de ce re:Invent. Pour vous y retrouver dans cette masse de sessions, plusieurs d’entre eux ont rédigé les guides suivants. Machine Learning, Sécurité, DevOps, Certification AWS, nombreux sont les sujets abordés. Leur objectif est de vous aider à trouver des événements pouvant vous intéresser sur telle ou telle thématique, et ce, en fonction de votre niveau (débutant ou initié) :

Enfin, les keynotes 2019 https://reinvent.awsevents.com/learn/keynotes/

4 keynotes sont prévues cette année. Elles seront, une fois de plus, l’occasion de découvrir les nouveaux produits et services d’AWS. Les voici :

  • Lors du Monday Night Live, le 2 décembre, Peter DeSantis, vice-président AWS Global Infrastructure and Customer Support, vous invitera à découvrir comment l’infrastructure AWS fournit l’environnement informatique cloud le plus flexible, fiable et sécurisé.
  • Andy Jassy, PDG d’AWS, le 3 décembre, partagera les nouveautés AWS.
  • Lors du Global Partner Summit, le 4 décembre, Doug Yeum, responsable AWS Worldwide Channels and Alliances, nous expliquera comment innover et se développer avec AWS.
  • Enfin, Dr. Werner Vogels, CTO d’amazon.com, nous parlera, le 5 décembre, des fondements techniques des services AWS et des investissements en conception architecturale réalisés par Amazon.

Si vous souhaitez vous mettre à jour des annonces faites fin 2018, les keynotes de l’an dernier sont encore disponibles en ligne : 

En conclusion : Si vous souhaitez tirer profit de cet évènement, nous vous conseillons vivement de commencer à le préparer. L’équipe de premaccess vous y attend pour discuter de vos projets de développement. N’hésitez pas à nous solliciter.

À l’issue de cette nouvelle édition, AWS annoncera des nouveautés pour 2020. Nous y reviendrons dans un nouvel article. Pour rester informés sur ce sujet, n’hésitez pas à nous suivre via notre blog ou sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter) !

ICI

Premaccess, cabinet d’expertise technique et technologique Cloud, expert en services managés, développement et gouvernance, propose désormais à ses clients une solution 100% Agile : Build Automation Machine (BAM).

Cette solution innovante permet d’automatiser la gestion et le cycle de vie de vos infrastructures et leur déploiement chez AWS. En partant des modèles de templates simples pour chaque Tier de vos infrastructures (par exemple : réseau, sécurité, puissance de calcul, base de données, Cache & CI/CD), les devOps de premaccess peuvent ainsi déployer rapidement et automatiquement les différents environnements de leurs clients.

Build Automation Machine est le fruit de 12 ans d’expertise de premaccess dans le Cloud Privé & Public. Pendant ces années, ses équipes ont cherché, au fur et à mesure, à automatiser et industrialiser toutes les tâches inhérentes à la gestion d’infrastructure afin d’être plus efficaces et le plus disponible pour leurs clients.

AUJOURD’HUI, BUILD AUTOMATION MACHINE – BAM PERMET NOTAMMENT :

  • de déployer, de modifier ou de détruire automatiquement de nouveaux environnements,
  • de donner au client la possibilité de piloter lui-même ces opérations,
  • d’accélérer les migrations vers AWS,
  • de réduire les coûts par une diminution des tâches manuelles et l’extinction automatique des environnements non permanents,
  • de taguer systématiquement toutes les ressources pour pouvoir réaliser une analyse fine des coûts,
  • de simplifier le cycle de vie,
  • d’améliorer la qualité et l’évolution de vos infrastructures,
  • d’améliorer la sécurité en mettant en place de façon systématique toutes les protections AWS (authentification, filtration, certificats, encryption, etc…),
  • d’intégrer les flux de déploiement applicatifs automatisés,
  • de réaliser simplement une mise à l’échelle des plateformes de nos clients.
Build automation machine, découvrez nos conseils

En fonction des besoins infrastructures énoncés, BAM (Build Automation Machine) va organiser de manière automatique les différents déploiements. Ainsi, si le client a besoin de développer un environnement de production, de pré-production, d’intégration ou de développement, BAM va être capable de mettre en œuvre les templates spécifiques.

Par ailleurs, bien que ce déploiement se fasse de façon automatique, il n’est pas statique, mais bien agile. Une fois mis en œuvre, ces environnements peuvent être ajustés (dimensionnement spécifique, heures d’ouverture, planifié ou on-demand, etc…).

Build automation machine, découvrez nos conseils

LES POINTS FORTS DU BUILD AUTOMATION MACHINE

Rapidité : ce logiciel permet de déployer une infrastructure en moins de 30 minutes – contre 2 semaines si nous devions la développer manuellement, et 1 jour avec les seuls services d’AWS.

Sécurité : les accès à vos bases de données et vos différents services sont parfaitement protégés.

Robustesse : lorsque l’infrastructure est mise en place, aucun service n’est oublié. Cela garantit la solidité et la fiabilité de l’interface. Il n’y a pas d’erreur humaine.

Agilité : avec BAM, nous n’avons plus besoin de configurer l’ensemble des paramètres. En partant de nos standards de configurations par défaut, nous pouvons nous concentrer sur les paramètres essentiels de l’infrastructure cible qui ont besoin d’être ajustés, et ce, afin de gagner en temps.

Build Automation Machine est aujourd’hui utilisée par des entreprises dans le domaine du tourisme de luxe et du secteur bancaire avec succès depuis plus de 2 ans.

Cette solution logicielle évolue constamment. Compte tenu de l’intérêt de ce logiciel innovant, l’équipe de premaccessœuvre pour l’étoffer et lui ajouter des composants supplémentaires.

A elle seule, elle incarne l’esprit et l’ADN de premaccess : l’agilité, l’expertise, l’humain et l’innovation. Son leitmotiv est clairement affiché :

« #BuildIsTheNewRun ».

Ressources : 

Premaccess  = Contactez notre équipe d’experts pour vos Services Managés Cloud

Développement  = Découvrir notre accompagnement pour vos développements SaaS ou Logiciel

Dans une économie en mutation permanente, où les consommateurs sont de plus en plus multi connectés, volatiles et exigeants, les entreprises doivent faire preuve d’agilité constante. Leur transformation digitale fait partie des nouvelles ambitions qui incombent aux sociétés qui veulent rester dans la course. Mais, pour ce faire, elles doivent chercher à optimiser l’exploitation de leurs données au bénéfice de la stratégie d’entreprise. Le système d’information doit muter au sein d’un nouvel éco système organisationnel et décisionnel plus efficient. La gouvernance IT représente alors la meilleure garantie d’un pilotage performant du SI. Néanmoins, pour une pleine réussite, elle doit savoir répondre à un ensemble d’enjeux cruciaux qui impactent le paradigme même de l’entreprise et dessinent les évolutions de demain.

POURSUIVRE LA CRÉATION DE VALEUR GRÂCE À L’ALIGNEMENT STRATÉGIQUE

Les modifications apportées au fonctionnement, aux processus décisionnels et aux technologies doivent permettre de garder le cap sur le but de création de valeur de votre entreprise. Pour réussir la gouvernance IT, il est indispensable d’intégrer l’ensemble de ces changements dans la stratégie générale de votre société afin qu’ils la servent de façon optimale représente un enjeu majeur.

L’ajustement stratégique entre les composantes IT et votre entreprise (dans sa globalité) permet alors de maintenir la cohérence générale. Il en est de même de la prise en compte de l’ensemble des stratégies métiers de votre société. Ainsi, l’ajustement stratégique apparaît comme un facteur de performance de la gouvernance IT en maximisant les potentialités du système d’information.

ALIMENTER LA PERFORMANCE IT AU SERVICE DES CLIENTS

À condition d’être bien conduite, la mise en place d’une gouvernance IT est un levier de performance et d’efficacité pour votre entreprise. Elle participe à la refonte des modes de fonctionnement et à la gestion des données pour stimuler la collaboration et le partage entre la DSI et les fonctions métiers. En adoptant uniquement les meilleures technologies, les plus adaptées, selon une analyse fine des besoins, elle améliore la productivité.

Pour relever les nouveaux défis de notre économie, il est nécessaire de promouvoir l’agilité et l’innovation qui vont aider les entreprises à mieux s’adapter à un environnement en perpétuelle mutation. En répondant aux besoins métiers, il est possible de consolider un SI comme une réelle source de profit de votre entreprise. Il doit alors être en mesure de faire la preuve de son efficacité au service de la production de richesse de votre société. L’important est d’avoir en ligne de mire le ROI (return on invest) de votre SI en cherchant à toujours répondre aux besoins et attentes de votre clientèle cible.

MAÎTRISER LES COÛTS FINANCIERS DE L’IT

Les besoins en datas sont de plus en plus prégnants dans les entreprises. Les données collectées et stockées croissent de façon importante, voire exponentielle. Tout cela concourt à l’accroissement des coûts. La DSI se retrouve alors sans cesse à multiplier les réponses ponctuelles à des demandes récurrentes. Mais elle ne doit se résumer à une gestion par les coûts. Avec une gouvernance IT, ces coûts sont rationalisés et maîtrisés tout en maintenant une exigence de pointe et une efficacité optimale des SI.

La maîtrise des budgets SI de votre société va devoir conduire à une réduction des coûts sur certains postes, une augmentation sur d’autres et la prise en compte de nouveaux besoins. Grâce à des prestations sur mesure, il est possible de ne dépenser que selon des besoins clairement définis et ainsi d’optimiser les coûts. Mais pour y parvenir, il faut une véritable analyse fondée sur l’ensemble des directions métiers de votre entreprise.

SAVOIR CONDUIRE LE CHANGEMENT ET ANTICIPER LES BESOINS FUTURS : LA GESTION DE L’HUMAIN

La gouvernance IT repose sur une meilleure définition des rôles respectifs de chacun des acteurs concernés et sur une évolution des compétences au sein de votre société. Cela permet d’optimiser les processus décisionnels et la gestion du système d’information. Ces changements doivent être parfaitement acceptés par tous les membres de l’entreprise. Un processus de conduite du changement est nécessaire pour faire face efficacement à cet enjeu et produire de la confiance.

De plus, une société est dans un mouvement permanent de construction, de transformation et d’invention. La gouvernance SI doit être en mesure de se concevoir dans une organisation adaptative afin d’anticiper les évolutions à venir. Le niveau des compétences IT du personnel peut faire l’objet de formations pour être en totale adéquation avec ces besoins. Une roadmap des changements en vue est alors un excellent outil pragmatique. Pour manœuvrer avec aisance dans un tel contexte, la réactivité apparaît être un critère central d’une bonne gouvernance IT.

METTRE AU POINT UNE GESTION DES RISQUES LIÉS AUX DONNÉES

Pour être pleinement performante, la gouvernance IT de votre société doit être en mesure de déterminer les risques, de les mesurer et de les gérer. Il est nécessaire d’en avoir une vision claire pour pouvoir les surveiller et réagir rapidement si besoin. Des dispositifs de veille, comme de gestion des incidents, doivent être élaborés dès la définition de la politique de gouvernance IT. Le contexte réglementaire et la traçabilité en particulier restent des points cruciaux à intégrer.

La gestion des risques est devenue si stratégique pour les entreprises qu’elle peut représenter un véritable avantage compétitif. Lors de chaque prise de décisions stratégiques, une évaluation des risques doit être faite au sein de votre entreprise. Aussi les processus de contrôle doivent être pensés en toute transparence et cohérence pour permettre d’optimiser la sécurité de l’information.

VERS UNE GOUVERNANCE IT GÉNÉRALISÉE

Les progrès technologiques, le cloud et le big data exacerbent la valeur des données. À l’instar des brevets, des machines ou des créances, elles tendent à être considérées comme de véritables actifs des sociétés. Aussi la gouvernance IT est non seulement stratégique pour toute entreprise, mais tend à devenir un prérequis de première importance pour simplement continuer à exister.

Ainsi la capacité des sociétés à collecter, gérer et valoriser leurs datas fera la différence. Une gouvernance IT optimisée est celle qui devra, dans un contexte d’infobésité, faire les meilleurs choix pour des informations rentables sur des périodes les plus longues possibles. Cette optimisation des coûts, de la qualité et de la durabilité est capitale pour l’avenir. Elle exige une stratégie ambitieuse de gouvernance IT.

Ressources : 

Premaccess  = Contactez notre équipe d’experts pour vos Services Managés Cloud

Développement  = Découvrir notre accompagnement pour vos développements SaaS ou Logiciel

Selon la Fevad, le nombre de site d’e-commerce a dépassé la barre des 200 000 en 2016. Depuis quelques années, le marché du commerce en ligne ne cesse de gagner du terrain sur son ancêtre traditionnel et son avenir promet d’être florissant. Cette nouvelle ère du commerce donne accès au vendeur comme à l’acheteur, à une liberté de choix jamais connue ! Avec un taux de croissance autour de 10% en 2016, la concurrence au sein du marché du retail online se fait de plus en plus rude. Les innovations technologiques ne font qu’accélérer ce processus, notamment avec l’émergence de nouveaux outils performants et une multiplication des canaux de distribution. Ces innovations technologiques modifient à la fois la manière de consommer et celle de vendre un produit. C’est pourquoi les e-commerce doivent s’adapter rapidement à ces transformations tout en se démarquant de leurs concurrents. On sait que 70% des internautes ayant ajoutés un produit à leur panier abandonnent finalement le processus d’achat (FEVAD 2015). Quelle stratégie adopter pour inverser cette tendance ? Vous trouverez dans cet article des solutions innovantes qui vous permettront d’améliorer votre taux de conversion. Afin d’établir une stratégie e-commerce efficace, vous devez cibler deux objectifs précis : la génération et la gestion du trafic d’une part et l’optimisation du taux de conversion de votre boutique en ligne de l’autre.

Captiver & fidéliser son client

Pour générer un fort trafic, il faut savoir captiver puis rassurer le client. Établir une relation de confiance entre vous et votre client est essentiel pour poursuivre le processus d’achat. Le client doit sentir que le sérieux et l’honnêteté sont des composantes essentielles de votre commerce.

“Design Thinking”

La tenue du site est ici la clé car c’est seulement à travers cette vitrine virtuelle que se base le client en premier lieu. C’est votre fiabilité de commerçant et votre e-réputation qui en dépendent. Même si la qualité de vos produits est excellente, si votre site internet n’est pas attrayant, les clients en concluront que vous n’êtes pas fiable voir “incompétent” ou que vos produits sont bas de gamme. Plus de 9 personnes sur 10 déclarent que le design du site et les visuels sont les principaux facteurs de l’action d’achat. Par ailleurs, les produits sont évalués dans les 90 secondes, misez donc sur la forme et l’esthétisme de votre site internet. Optimisez l’ergonomie pour qu’elle soit la plus intuitive et moderne possible. Il s’agit aussi d’épurer le contenu pour que le client ait seulement des informations pertinentes à sa disposition. Par ailleurs, les avis consommateurs, les notations globales et les chats en ligne garantissent la qualité de vos services. Les photos et les vidéos sont aussi vecteur d’intérêt. Proposer plusieurs photos permet par exemple d’augmenter de 58% les ventes du produit et 31% des acheteurs ont acheté un produit après avoir visionné une vidéo. C’est aussi le type de publication qui suscite le plus d’engagement sur les réseaux sociaux. Soyez d’ailleurs attentif à la présentation de tous les canaux marketing que vous utilisez, des réseaux sociaux aux e-mailings en passant par le site mobile.

L’analyse prédictive, un indispensable

La tendance est au “sur-mesure”, identifier clairement le profil de vos clients permet de leur offrir des produits qui sont susceptibles de les interpeller particulièrement. Les offres et les contenus personnalisés captent et fidélisent le client plus efficacement. Une étape de ciblage en amont est donc indispensable pour baisser le taux de rebonds et améliorer l’engagement client. En augmentant le taux de conversion de 25 à 30%, l’analyse prédictive est devenue un  outil précieux des nouvelles stratégies marketing des commerces en ligne. Les outils de web analytic vous permettent d’identifier à l’avance le profil de vos clients. C’est en analysant l’historique de son comportement combiné à son activité actuelle que vous pourrez interagir de la bonne manière et au bon moment avec lui. Le traitement de ces données vous permettra d’augmenter la visibilité de vos résultats et vous garantira un engagement plus formel de sa part. Par ailleurs, les tests A/B peuvent vous aider à appréhender et anticiper ce qui incite le client à abandonner sa requête et mieux reconvertir par la suite ces abandons d’achat. Ces analyses prédictives sont rendues possibles grâce à l’accumulation des données clientes, alimentant vos serveurs de Big Data. Avec la multiplication des canaux et le nombre grandissant de e-clients, la performance web, surtout en période de fort flux, est le moteur indispensable à votre réussite. Alors, en plus de développer des outils marketing intelligents, il est primordial de vous assurer que votre plateforme technologique vous garantie une efficacité à toute épreuve.

Miser sur la performance web

Outre les stratégies marketing et l’analyse globale des données, des défis opérationnels s’imposent à vous. Il est urgent de les relever pour que votre taux de conversion puisse visiblement augmenter. En fait, ce devrait être la première étape de votre plan d’action. Car même avec la meilleure stratégie marketing de l’Univers, si votre support technologique a des lacunes, votre commerce, comme une voiture sans moteur, peinera à se développer.

Être disponible

Une indisponibilité de son site, si l’on s’appelle Amazon, peut entraîner plus de 100 000 dollars de manque à gagner par minute ! Mais plus que des dollars, c’est aussi votre e-réputation qui en prend un coup… Et pour la récupérer, le processus s’annonce long et très coûteux car un client perdu se retrouve difficilement. Pour éviter ce léger désagrément, miser sur la flexibilité : assurez vous que votre infrastructure IT est capable de supporter du trafic en tout temps, et surtout lorsqu’il est conséquent (comme Noël et les soldes de janvier par exemple). Par ailleurs, tenez une attention toute particulière à la vitesse de chargement de votre site web car il est démontré qu’après une attente de plus de 3 secondes, 57% des utilisateurs abandonnent le site et 80% d’entre eux n’y reviendront jamais. Et cela est valable pour tous vos canaux, du web au mobile. Enfin, tentez d’identifier et de résoudre les problèmes tout au long de la chaîne de commerce pour enclencher l’industrialisation du mécanisme de vente. Cela comprend notamment un meilleur traitement des commandes et une optimisation des stocks, de la conception à l’expédition du produit.

Garantir la sécurité

Une étape déterminante pour finaliser le processus de vente est celle du paiement, étape redoutée et souvent laborieuse. Il s’agit ici de simplifier au maximum l’action et de garantir au client une sécurité intarissable. Diminuer les pages intermédiaires, rendre le processus ergonomique et intelligent permet de rassurer votre client. Il est aussi conseillé de proposer plusieurs modes de paiements : 40% des gens se sentent plus rassurés si plusieurs modes sont possibles. Mais cette sécurité peut être garantie seulement si votre partenaire connaît vos priorités et fait de la sécurité son objectif premier.

L’essentiel à retenir

De nombreux outils innovants vous permettent aujourd’hui de booster votre taux de conversion. Il vous suffit de connaître vos priorités afin d’utiliser des outils adaptés à vos besoins. Plus on élargit son champs de vision et mieux on peut comprendre quels mécanismes régissent notre business. Gagner en visibilité, c’est optimiser votre profitabilité. L’analyse prédictive et les outils de web analytic vous permettent d’obtenir un vision à 360° ainsi qu’une meilleure connaissance de vos clients.   Enfin, assurez-vous d’être disponible et de garantir la sécurité en tout temps en vous en entourant d’experts de confiance qui comprennent votre projet. “Les demandes des clients, le maintien de la croissance et le suivi des comportements d’achat sont aujourd’hui les trois premiers enjeux business identifiés par les responsables e-commerce”, d’après l’étude Retail Systems Research, « The Great Leveler : e-Commerce’s Next Move », Novembre 2013.

Ressources :

Article Frenchweb : Infographie Vouchercloud  Source : Rapport de la FEVAD 2015 Premaccess  = Contactez notre équipe d’experts pour vos Services Managés Cloud Développement  = Découvrir notre accompagnement pour vos développements SaaS ou Logiciel

Selon la Fevad, le nombre de site d’e-commerce a dépassé la barre des 200 000 en 2016. Depuis quelques années, le marché du commerce en ligne ne cesse de gagner du terrain sur son ancêtre traditionnel et son avenir promet d’être florissant. Cette nouvelle ère du commerce donne accès au vendeur comme à l’acheteur, à une liberté de choix jamais connue !

Avec un taux de croissance autour de 10% en 2016, la concurrence au sein du marché du retail online se fait de plus en plus rude. Les innovations technologiques ne font qu’accélérer ce processus, notamment avec l’émergence de nouveaux outils performants et une multiplication des canaux de distribution. Ces innovations technologiques modifient à la fois la manière de consommer et celle de vendre un produit.

C’est pourquoi les e-commerce doivent s’adapter rapidement à ces transformations tout en se démarquant de leurs concurrents.

On sait que 70% des internautes ayant ajoutés un produit à leur panier abandonnent finalement le processus d’achat (FEVAD 2015). Quelle stratégie adopter pour inverser cette tendance ? Vous trouverez dans cet article des solutions innovantes qui vous permettront d’améliorer votre taux de conversion.

Afin d’établir une stratégie e-commerce efficace, vous devez cibler deux objectifs précis : la génération et la gestion du trafic d’une part et l’optimisation du taux de conversion de votre boutique en ligne de l’autre.

Captiver & fidéliser son client

Pour générer un fort trafic, il faut savoir captiver puis rassurer le client. Établir une relation de confiance entre vous et votre client est essentiel pour poursuivre le processus d’achat. Le client doit sentir que le sérieux et l’honnêteté sont des composantes essentielles de votre commerce.

“Design Thinking”

La tenue du site est ici la clé car c’est seulement à travers cette vitrine virtuelle que se base le client en premier lieu. C’est votre fiabilité de commerçant et votre e-réputation qui en dépendent. Même si la qualité de vos produits est excellente, si votre site internet n’est pas attrayant, les clients en concluront que vous n’êtes pas fiable voir “incompétent” ou que vos produits sont bas de gamme.

Plus de 9 personnes sur 10 déclarent que le design du site et les visuels sont les principaux facteurs de l’action d’achat. Par ailleurs, les produits sont évalués dans les 90 secondes, misez donc sur la forme et l’esthétisme de votre site internet. Optimisez l’ergonomie pour qu’elle soit la plus intuitive et moderne possible. Il s’agit aussi d’épurer le contenu pour que le client ait seulement des informations pertinentes à sa disposition. Par ailleurs, les avis consommateurs, les notations globales et les chats en ligne garantissent la qualité de vos services.

Les photos et les vidéos sont aussi vecteur d’intérêt. Proposer plusieurs photos permet par exemple d’augmenter de 58% les ventes du produit et 31% des acheteurs ont acheté un produit après avoir visionné une vidéo. C’est aussi le type de publication qui suscite le plus d’engagement sur les réseaux sociaux. Soyez d’ailleurs attentif à la présentation de tous les canaux marketing que vous utilisez, des réseaux sociaux aux e-mailings en passant par le site mobile.

L’analyse prédictive, un indispensable

La tendance est au “sur-mesure”, identifier clairement le profil de vos clients permet de leur offrir des produits qui sont susceptibles de les interpeller particulièrement. Les offres et les contenus personnalisés captent et fidélisent le client plus efficacement. Une étape de ciblage en amont est donc indispensable pour baisser le taux de rebonds et améliorer l’engagement client.

En augmentant le taux de conversion de 25 à 30%, l’analyse prédictive est devenue un  outil précieux des nouvelles stratégies marketing des commerces en ligne. Les outils de web analytic vous permettent d’identifier à l’avance le profil de vos clients. C’est en analysant l’historique de son comportement combiné à son activité actuelle que vous pourrez interagir de la bonne manière et au bon moment avec lui. Le traitement de ces données vous permettra d’augmenter la visibilité de vos résultats et vous garantira un engagement plus formel de sa part.

Par ailleurs, les tests A/B peuvent vous aider à appréhender et anticiper ce qui incite le client à abandonner sa requête et mieux reconvertir par la suite ces abandons d’achat.

Ces analyses prédictives sont rendues possibles grâce à l’accumulation des données clientes, alimentant vos serveurs de Big Data. Avec la multiplication des canaux et le nombre grandissant de e-clients, la performance web, surtout en période de fort flux, est le moteur indispensable à votre réussite. Alors, en plus de développer des outils marketing intelligents, il est primordial de vous assurer que votre plateforme technologique vous garantie une efficacité à toute épreuve.

Miser sur la performance web

Outre les stratégies marketing et l’analyse globale des données, des défis opérationnels s’imposent à vous. Il est urgent de les relever pour que votre taux de conversion puisse visiblement augmenter. En fait, ce devrait être la première étape de votre plan d’action. Car même avec la meilleure stratégie marketing de l’Univers, si votre support technologique a des lacunes, votre commerce, comme une voiture sans moteur, peinera à se développer.

Être disponible

Une indisponibilité de son site, si l’on s’appelle Amazon, peut entraîner plus de 100 000 dollars de manque à gagner par minute ! Mais plus que des dollars, c’est aussi votre e-réputation qui en prend un coup… Et pour la récupérer, le processus s’annonce long et très coûteux car un client perdu se retrouve difficilement.

Pour éviter ce léger désagrément, miser sur la flexibilité : assurez vous que votre infrastructure IT est capable de supporter du trafic en tout temps, et surtout lorsqu’il est conséquent (comme Noël et les soldes de janvier par exemple).

Par ailleurs, tenez une attention toute particulière à la vitesse de chargement de votre site web car il est démontré qu’après une attente de plus de 3 secondes, 57% des utilisateurs abandonnent le site et 80% d’entre eux n’y reviendront jamais. Et cela est valable pour tous vos canaux, du web au mobile.

Enfin, tentez d’identifier et de résoudre les problèmes tout au long de la chaîne de commerce pour enclencher l’industrialisation du mécanisme de vente. Cela comprend notamment un meilleur traitement des commandes et une optimisation des stocks, de la conception à l’expédition du produit.

Garantir la sécurité

Une étape déterminante pour finaliser le processus de vente est celle du paiement, étape redoutée et souvent laborieuse. Il s’agit ici de simplifier au maximum l’action et de garantir au client une sécurité intarissable. Diminuer les pages intermédiaires, rendre le processus ergonomique et intelligent permet de rassurer votre client. Il est aussi conseillé de proposer plusieurs modes de paiements : 40% des gens se sentent plus rassurés si plusieurs modes sont possibles. Mais cette sécurité peut être garantie seulement si votre partenaire connaît vos priorités et fait de la sécurité son objectif premier.

L’essentiel à retenir

De nombreux outils innovants vous permettent aujourd’hui de booster votre taux de conversion. Il vous suffit de connaître vos priorités afin d’utiliser des outils adaptés à vos besoins.

Plus on élargit son champs de vision et mieux on peut comprendre quels mécanismes régissent notre business. Gagner en visibilité, c’est optimiser votre profitabilité. L’analyse prédictive et les outils de web analytic vous permettent d’obtenir un vision à 360° ainsi qu’une meilleure connaissance de vos clients.  

Enfin, assurez-vous d’être disponible et de garantir la sécurité en tout temps en vous en entourant d’experts de confiance qui comprennent votre projet.

“Les demandes des clients, le maintien de la croissance et le suivi des comportements d’achat sont aujourd’hui les trois premiers enjeux business identifiés par les responsables e-commerce”, d’après l’étude Retail Systems Research, « The Great Leveler : e-Commerce’s Next Move », Novembre 2013.

Ressources :

Article Frenchweb : Infographie Vouchercloud 

Source : Rapport de la FEVAD 2015

Consulting  = découvrir notre accompagnement