Bigdata industrie textile mode fashion FBD Model

Afin d’aider les petites entreprises européennes du textile à produire mieux, plus rapidement et plus efficacement, la start-up Fitizzy et son partenaire technologique premaccess contribuent au développement d’une plateforme novatrice financée par l’Union européenne : FBD BModel (Fashion Big Data Business Model).

Lancé en 2017, dans le cadre du programme Horizon 2020, FBD BModel est un portail basé sur la data à destination des différents acteurs du retail, de la mode et du e-commerce. 

Au cœur d’un consortium européen composé de 14 acteurs majeurs, Fitizzy, spécialiste dans la gestion et l’analyse des données morphologiques, met en musique les jeux de données de chacun de ces intervenants. Jeux de données engrangés au fur et à mesure des années et de leurs expériences.

Premaccess, pour sa part, a conçu l’architecture technique de ce projet : développement d’une infrastructure cloud, développement du portail central de FBD BModel, création d’une API, gestion et protections des données… L’architecture déployée est serverless (AWS lambda), scalable en ressources, inventive en fonctionnalités, tout en étant économique sur AWS. 

Découvrez les atouts de ce projet qui entend soutenir l’économie manufacturière à l’échelle de l’Europe.

C’est une réalité depuis quelques années : l’industrie européenne de l’habillement, confrontée pendant longtemps à une réduction drastique et à une délocalisation massive vers l’Asie, tend à se relocaliser. Le “Made in France”, “Made in Europe”… reviennent à la mode.

industrie textile europe

Pour maintenir cette compétitivité, ces PME européennes se sont positionnées contre la production de masse, privilégiant la production à forte valeur ajoutée. Mais compte tenu de leur taille (90% d’entre elles ont moins de 50 salariés), beaucoup ont du mal à créer du lien avec d’autres acteurs de ce marché et elles ne disposent pas d’outils efficaces pour sonder correctement les consommateurs.

Pour répondre à ces besoins, l’Union européenne a décidé de les soutenir à travers le projet innovant FBD BModel. Créé il y a trois ans, FBD BModel est un portail à destination des différents acteurs du retail (consommateur, marques, industriels et chercheurs en R&D) et reposant sur la data. 

Son objectif : permettre le développement d’une production textile personnalisée en Europe, promouvoir les innovations matérielles des PME européennes ayant des réseaux professionnels connectés, et faire progresser le niveau de connaissances de la profession en Europe.

Comment fonctionne cette plateforme basée sur la data

Elle comprend deux sous-systèmes interconnectés basés sur la connaissance :

  • un système de conception interactif,
  • et un système de gestion de la chaîne d’approvisionnement et de la production.

Une fois connecté sur FBD BModel, le professionnel du textile, souhaitant produire une nouvelle collection, se rend dans l’interface “Builder”. Interface dans laquelle il va renseigner plusieurs informations concernant le produit qu’il envisage de réaliser : quel type de produit (polo, veste, pantalon…), pour quelle cible, quelle expérience au toucher (doux, lisse…), quel confort thermique, quels tissus…. 

Pendant cette phase de conception, le produit est présenté en 3D avec les caractéristiques demandées. 

Une gamme de services basés sur les données est mise à sa disposition (recommandation de produits et de conception, sélection de fournisseurs, planification dynamique des tâches, simulation de la production …).

Un espace virtuel étendu est prévu pour afficher et évaluer visuellement les performances « mode » et « fonctionnelles » (confort thermique, confort au toucher …) des produits intégrant le paramètre « mode de vie des consommateurs » dans leur processus de conception.

Ce portail dispose de nombreux atouts : 

  • Il rapproche les acteurs de ce marché (marques, fournisseurs, fabricants, chercheurs), pour + de transparence entre eux.
  • Il permet le développement de petites séries de vêtements fonctionnels innovants par le biais d’une chaîne d’approvisionnement locale basée dans l’Union européenne, et répondant aux exigences personnalisées des consommateurs.
  • Il optimise les activités de la chaîne d’approvisionnement.
  • Il soutient et valorise le savoir-faire local (grâce aux partages de données de chaque acteur, il y a moins de gaspillage dans la chaîne de production).

FBD BModel, un projet européen multiacteurs aux leviers technologiques 

Pour atteindre cet objectif ambitieux, l’Europe a rassemblé 14 partenaires européens de renom (universités, marques, fournisseurs, fabricants). Elle finance ce projet à hauteur de 4 millions d’euros. 

Et pour le mettre en musique, elle a sélectionné la start-up Fitizzy et son partenaire premaccess suite à un appel d’offres.

Fitizzy, expert de la data

Au cœur du consortium de FDB BModel, Fitizzy joue un rôle central. Éditrice française de logiciels dans le domaine du prêt-à-porter, cette start-up a mis au point un algorithme intelligent. Il recommande à l’internaute la taille qui lui convient le mieux en fonction de ses mensurations et des patronages de différentes marques. De grandes marques grand public (Promod, Naf Naf, Celio, Cyrillus, Etam) et professionnelles (Bragard, Mulliez-Flory, RATP) l’utilisent aujourd’hui.

Cette solution :

  • améliore le taux de conversion des ventes de ces entreprises,
  • satisfait le client en lui offrant une expérience utilisateur unique,
  • peut prédire les tendances du secteur de l’habillement selon une approche basée sur les données,
  • réduit drastiquement le taux de retour produit.
fitizzy expert en datas morphologiques industrie mode textile fashion

Pour créer la plateforme digitale FDB BModel, Fitizzy a donc mis à profit cette expertise dans la gestion et l’analyse des données morphologiques et taille/vêtement. Elle a eu en charge « l’intégration plateforme ».

premaccess, l’expert cloud

Premier partenaire technologique de Fitizzy, premaccess a eu en charge la partie “conception technique” de cette plateforme : architecture, définition des besoins fonctionnels, sécurité et notamment des données. Son objectif premier : construire un socle data commun pour l’ensemble des partenaires.

Pour pouvoir créer cet environnement de façon sécurisée, résiliente, performante et à moindre coût, cette entreprise suisse – experte en Intelligence Artificielle, Machine Learning, et en développement cloud, a utilisé les technologies serverless. 

Gestion des datas, des utilisateurs… Comment Fitizzy et premaccess ont développé FBD BModel

Voici un aperçu des actions menées lors de la création de cette plateforme.

Les 3 principes clés adoptés lors de la création de cette plateforme 

  • Une plateforme d’intermédiation pour aider les utilisateurs à franchir les étapes de conception et de production, et à obtenir des résultats rapidement
  • Un processus sûr pour échanger et stocker les données, qui sont nécessaires au calcul pour les utilisateurs finaux
  • Un environnement sécurisé avec un processus de cryptage des données et un processus d’autorisation pour les partager ou non, à un ou une partie des partenaires.

Développement d’une infrastructure unique à l’ensemble des partenaires

Au début du projet, premaccess a mis l’accent sur l’infrastructure informatique pour gérer les différents risques : 

  • risque de non-harmonisation des outils de gestion des données, 
  • risque de surcoût lors de l’élaboration, de la mise en place et la maintenance des services, 
  • risque de défaillance de la plateforme et ses performances, si les différentes bases de données ne sont pas correctement interconnectées.

Pour cela, premaccess a proposé les services AWS pour développer et gérer la plateforme, afin de collecter, rassembler, consolider, utiliser et analyser efficacement les données de chaque partenaire.

Gestion du Data Management Plan afin de veiller que :

  • les partenaires utilisent correctement la plateforme, 
  • intègrent des données sécurisées,
  • toutes les briques développées par les autres partenaires soient intégrées et intégrables à FDB BModel,
  • et surtout que la plateforme soit évolutive et compatible avec les services de données de toute la chaîne d’approvisionnement du projet.

Gestion des utilisateurs et protections des données sur FBD BModel

Un utilisateur appartenant à une entreprise spécifique et ayant un rôle spécifique souhaite accéder à certaines données. L’utilisateur accède à la plateforme web, il se connecte et navigue vers la page contenant les données qu’il souhaite consulter. Cette action génère un appel à une API sécurisée pour récupérer ces données. 

La stratégie est :

  • L’API est appelée et la demande est décorée avec le code d’autorisation de l’utilisateur.
  • Le code d’autorisation de l’utilisateur est vérifié et un tokenId est renvoyé si le code d’autorisation est valide.
  • La demande est maintenant décorée avec le tokenId de l’utilisateur.
  • Le tokenId est vérifié pour déterminer si l’utilisateur a le droit d’exécuter ce type d’opération sur ce type de données.
  • Une fois validé le droit, l’opération de base de données peut être exécutée
  • Le tokenId est échangé par des informations d’identification liées à la portée (locataire) des données autorisées pour cet utilisateur.
  • L’opération de base de données est exécutée avec ces informations d’identification, seules les données autorisées pour ce locataire sont renvoyées.
API protection donnees industie textile data FBD Model

Développement d’une API permettant un transfert de données fluide entre le système de gestion de données cloud et les différentes passerelles

Un utilisateur appartenant à une entreprise spécifique et qui a un rôle spécifique souhaite importer de nouvelles données dans la plateforme :

  • L’utilisateur télécharge ces données sur son bucket autorisé.
  • Une fois ces données téléchargées, un événement est déclenché pour notifier qu’il y a de nouvelles données.
  • Selon les règles spécifiques de l’entreprise, certaines étapes doivent être franchies:
    • Chiffrement
    • Mutation
    • Consolidation
    • Une analyse
  • Une fois les étapes réalisées, ces données peuvent être accessibles dans la plateforme pour le locataire ou d’autres portées si elle a été clairement autorisée par le locataire.
  • Des étapes supplémentaires peuvent être configurées dans le pipeline comme un environnement bêta si le contexte est nécessaire.
  • Le locataire peut être averti par e-mail pendant que le processus est terminé et que les données sont accessibles.

Visualisations numériques des produits

  • en créant des Prototype Produit Textile,
  • en numérisant les tissus proposés par les fournisseurs
  • en numérisant des vêtements : ce qui permet aux marques de visualiser les vêtements qu’elles souhaitent produire via cette interface.

Évolutivité et automatisation

L’objectif principal du projet est de cibler les opportunités d’affaires grâce à un service innovant. C’est pour cela qu’il a été pensé évolutif dans le temps. 

Exemple de stratégie CI / CD sur AWS :

exemple stratégie CI CD AWS

Par ailleurs, si la plateforme est utilisée par de nombreux utilisateurs et génère, par conséquent, un trafic important, elle est capable d’adapter son infrastructure (en augmentant les instances) pour s’adapter à la nouvelle demande requise. Idem lorsque le trafic diminue.

Grâce à ce processus, le coût de l’infrastructure est directement impacté.

FBD Model Plateforme AWS scalable

Pour Fitizzy et premaccess, FBD BModel a été une excellente opportunité :

  • de gérer un ensemble de données volumineux et complexes,
  • d’utiliser les technologies de pointe disponibles sur le marché, de créer une application évolutive ambitieuse tout en maximisant les coûts.
  • de travailler avec différents types d’acteurs européens 

Ce projet européen doit s’achever en 2021. Mais la technologie développée n’en est qu’à ses débuts. Affaire à suivre donc… 


A LIRE ÉGALEMENT

initiation enfant programmation informatique coding jeux
AWS messaging solutions SQS, SNS, EventBridge, Kinesis Data Streams Firehose

Quels sont les partenaires du projet FBD BModel ?

L’ENSAIT (École Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles)
The University of Manchester
University of Borås
Center for Management Research of Deutsche Institute für Textilund
Faserforschung Denkendorf (DITF) : Centre de recherche en gestion des instituts allemands de recherche sur le textile et les fibres Denkendorf
Grado Zero Espace : PME italienne de conception et de prototypage)
Bivolino : fabricant belge de vêtements, spécialisé dans les chemises sur mesure.
Desap System Solutions Limited : société de développement d’applications mobiles et de solutions technologiques.
Fitizzy : solution de recommandation de taille omnicanale.
Azadora S.r.l. : créateur de collections de vêtements moderne, technologique et polyvalent en contact étroit avec les grandes maisons de couture italiennes et internationales. 
Kuvera S.p.a. : fabricant d’accessoires de mode.
Beste S.p.a. : manufacture textile.
BeWARRANT : société de conseil en finance d’entreprise.

mytourlive video 360 à la demande aws

Depuis 2019, My Tour Live vous propose des visites guidées à distance, comme si vous y étiez. Misant sur la vidéo 360° et sur l’interactivité, ce service est aujourd’hui prisé par des secteurs B2B comme l’immobilier, et B2C comme la culture. 

Un an après son lancement, My Tour Live a migré de Google Cloud vers AWS, épaulé par premaccess. Son objectif : s’ouvrir à un marché international encore plus large en touchant notamment la Chine (ce qui n’est pas le cas avec Google Cloud) et disposer d’une infrastructure cloud scalable grâce aux microservices d’AWS. Franck Adraï, son fondateur, revient sur la genèse du projet, et sur les atouts de cette innovation.

Comment est née My Tour Live ?

Franck Adraï, fondateur de l'application My Tour Live (video streaming 360 aws services web)

J’étais encore en expatriation en Polynésie française, à Tahiti, quand l’idée de My Tour Live est née. Nous étions en 2017. Je préparais mon retour en France métropolitaine. Et je me demandais comment accéder à la visite de lieu en étant éloigné. De manière inconsciente ou consciente, l’éloignement de Tahiti, la difficulté d’accès… m’ont poussé à réfléchir à ce projet.

À cette époque-là, Facebook Live et les lives streaming existaient déjà. Et nous parlions déjà de vidéos 360°. Les internautes pouvaient interagir lors des lives streaming, mais pas devant une vidéo 360°.

À mon retour en France, j’ai suivi un Executive MBA à Lausanne. Durant cette formation, j’ai affiné cette idée. Et j’ai créé My Tour Live en 2018.

En quoi My Tour Live est-il aujourd’hui un service novateur ?

Cette application est une combinaison de 5 facteurs : la caméra action, l’immersion de l’internaute/visiteur à 360°, l’accès à un lieu à distance, le live streaming et l’interaction avec le présentateur/guide. 

plateforme de streaming sécurisée diffusion de contenu video recorder  service web authentification
mytourlive video à la demande aws service cloud media services

Aujourd’hui, votre solution est prisée par des secteurs du B2B et du B2C.

En effet, côté B2B, nous touchons le secteur de l’immobilier. Avec le confinement, il a été impossible pour les agences immobilières d’organiser des visites de biens. Avec My Tour Live, plusieurs d’entre elles ont permis à leurs clients de visiter des logements à distance tout en répondant à leurs questions en temps réel. 

Côté tourisme, l’hôtellerie s’intéresse à notre application à des fins de promotion et d’aide à la vente. Quoi de mieux qu’une visite immersive pour présenter ses structures d’accueil à distance et pour donner envie ?

En B2C, la solution plaît aux entreprises culturelles comme les musées et les offices de tourisme qui y voient un moyen de promouvoir une destination (en donnant un avant-goût) et de développer leurs offres de visites guidées. Nous travaillons notamment avec le Musée Ziem, à Martigues, sur ce type de services. Lors de ces visites, les internautes sont ainsi immergés dans un lieu sans y être, se baladent avec un guide et entrent en interaction avec lui en temps réel, ce qui humanise l’expérience. 

Vous avez sollicité premaccess pour votre migration sur AWS.

La première version de notre application, lancée en 2019, avait été déployée sur Google Cloud. Après un an d’activité, nous avons décidé de basculer sur AWS pour deux raisons : 

1. Google Cloud n’est pas disponible partout dans le monde, et notamment en Chine. Nous souhaitions être présents dans cette région du monde. Ce que nous permet Amazon Web Service. 

2. Par ailleurs, en tant que cloud provider, AWS propose davantage de microservices sur sa plateforme. Ce qui est intéressant quand vous souhaitez scaler progressivement votre business.

Sur ce projet, premaccess nous a épaulé. Hébergée comme nous au sein de Marseille Innovation, son équipe est spécialisée dans les infrastructures cloud, avec une expertise particulière sur AWS, et a une réelle culture start-up. Ce sont de réels atouts pour notre projet.

Lors de votre passage de Google Cloud à AWS, avez-vous reconstruit l’ensemble de votre application ?

Nous n’avons pas refait le travail deux fois, bien sûr. En revanche, nous avons retravaillé des briques et des fonctionnalités en particulier. 

premaccess nous a apporté son expertise et nous a donné les clés d’entrée sur AWS. Sur cette partie, son équipe nous a accompagnés :

  • Lors de la migration depuis GCP avec Firebase et Brightcove vidéo vers les services AWS (Amplify AWS / AWS Media).
  • Lors du développement d’un module fonctionnel de gestion des invitations. La question que nous nous sommes posée : comment faire pour que les invités n’aient accès qu’à cette session et pas une autre ? Se posent ici des interrogations liées à la gestion des droits des utilisateurs. premaccess a géré cette partie en combinant 4 services AWS (Amazon Cognito, AWS IAM, Amplify CLI, Amplify JS) et en générant des fonctions Lambda Trigger.
  • Lors de la migration du service Brightcove vers AWS Elemental pour le streaming vidéo. AWS Elemental MediaLive est un service de traitement vidéo en direct. Il permet de créer des flux vidéo de haute qualité en vue d’une diffusion sur les télévisions et les appareils multiécrans connectés à Internet (télés connectées, tablettes, smartphones…). Il permet la VOD et le Full Live.

POUR ALLER + LOIN | My Tour Live : migration de Google Cloud vers AWS

Après deux ans d’existence, l’application My Tour Live a prouvé qu’elle répondait à un réel besoin sur le marché. Quels sont vos projets à venir ?

Nous cherchons toujours à améliorer notre plateforme, à ajouter des modules fonctionnels, à migrer d’autres modules externes vers des services existants sur AWS. En clair, nous envisageons d’utiliser de plus en plus les services de ce cloud provider. Objectifs : accroître notre offre et le business de la vidéo 360°.

apps application cloud service de streaming web application

Pour en savoir + sur My Tour Live :


A LIRE ÉGALEMENT

Fitizzy solution recommandation taille vêtements
refactoring migration finops aws
Comment Premaccess migre sur cloud AWS

Basculer l’ensemble de l’activité sur le cloud ? Oui, mais pourquoi ? Comme beaucoup d’entreprises, premaccess s’est posée cette question. Créée en 2007, elle est aujourd’hui experte en développement d’applications Platform/Serverless/SaaS et en services managés cloud – notamment avec sa solution d’orchestration d’infrastructure BAM (Build Automation  Machine). Mais, il n’en a pas toujours été ainsi. 

Spécialisée initialement dans l’hébergement premium de données sensibles (bancaire, santé, trading, ads…), premaccess décide de migrer l’ensemble de son activité sur le Nuage en 2015. L’innovation technologique fait partie de son ADN. Difficile pour elle de fermer les yeux sur l’arrivée des cloud providers sur le marché.

Entre la mise en place d’une stratégie cloud, la réflexion sur le business model et la formation des équipes à ces nouvelles technologies, l’ex-hébergeur a mis près de 5 ans pour être 100% cloud. L’entreprise fermera son tout dernier datacenter en décembre prochain. 

À la différence des prestataires « cloud natives », premaccess a vécu l’itinéraire que suit toute entreprise qui réalise la bascule « On premise » vers le nuage. Une expérience que ses équipes ont transformée en force. Ce savoir-faire est aujourd’hui utile pour accompagner au mieux leurs nouveaux clients dans cette aventure. 

Falco Schmutz, CEO de premaccess, revient sur cette migration sur le cloud d’AWS. D’après lui, pour tout membre d’une DSI, « participer à la mise en place une architecture cloud demande de prendre du recul par rapport à son propre métier, voire d’en renaître. »

Quels services proposiez-vous au sein de premaccess avant votre passage sur le cloud ?

Falco Schmutz

« Avant notre bascule sur le cloud, nous étions spécialisés dans l’hébergement premium de données sensibles. Nous développions, pour nos clients, des infrastructures sur-mesure que nous hébergions sur nos datacenters, et nous leur proposions des services techniques comme la haute-disponibilité multisites, les services managés…

Nous avons effectué ce métier pendant près de 14 ans. »

Migrer vers le cloud : cela était-il évident pour vous dès l’arrivée des cloud providers sur le marché français ?

« Pas forcément ! Début 2016, un membre de premaccess m’informe de l’arrivée d’AWS en France. Il m’interroge : « Souhaite-t-on y aller ? ». À l’époque, j’étais plutôt réticent. Certainement, car j’étais à l’aise dans mon activité, dans l’offre proposée à mes clients…

Mais, j’ai très vite changé d’avis. Deux mois après, je participe à une formation AWS. Formation de trois jours au cours de laquelle je rencontre les DSI de plusieurs grands groupes français. Ces trois jours d’initiation aux outils AWS ont été révélateurs. (Merci à Boris Lecoeur et Arnaud Lemperreur de m’avoir convaincu 🙂 ) J’ai pris conscience de la force d’innovation de ce cloud provider, de sa capacité à réinventer notre métier. J’ai compris qu’il incarnait l’avenir. Et j’ai aussi ouvert les yeux sur notre métier d’hébergeur : si nous continuions comme cela, nous risquions de prendre du retard face à la concurrence, et d’être dans l’incapacité d’innover.

Chez premaccess, nous sommes des mordus de technologie et d’innovation. Fermer les yeux sur l’arrivée des cloud providers en France, c’était aller à l’encontre de notre vision et de la promesse que nous faisons à nos clients : celle de les accompagner vers ce qui est le plus adapté et le mieux sur le marché. Se lancer sur le cloud, c’était suivre nos convictions ! »

Comment avez-vous procédé lors de votre migration vers le cloud ? Quelles ont été les différentes étapes franchies pour mener à bien ce projet ?

ressources informatiques services de cloud computing stockages des données charges de travail externalisation

« Notre 1ère réflexion s’est portée sur notre stratégie : part-on sur une stratégie cloud ou bien multi-cloud ? Très vite, nous avons choisi d’adopter une stratégie cloud 100% AWS, car nous aimons l’ADN de ce fournisseur. AWS est toujours à la recherche de la nouvelle innovation pertinente. 

Notre 2e réflexion s’est portée sur notre business model car basculer sur le cloud nous a demandé de le réinventer. Dans ce virage numérique, nous avons beaucoup appris. Nous transmettons ce savoir désormais à nos clients. Sur le cloud, vous êtes dans « l’utilisation à l’usage ». Ce qui diffère avec la logique d’un choix d’achat de logiciel… Ainsi, nous sommes désormais en capacité de répondre aux différentes questions que se posent nos clients sur la gestion financière de leur infrastructure cloud : « Comment facture-t-on sur le cloud », « comment puis-je faire pour que le business de mon entreprise utilise ces technologies à leur juste mesure ? »… Nous avons développé de fortes compétences en FinOps.

Enfin, notre 3e réflexion a concerné la formation des équipes. Créer des architectures cloud demande de l’expertise. Il a fallu que nous formions et modernisions nos équipes. Nous avons beaucoup investi de temps dans la formation, dans des bootcamps, et dans les certifications. Clairement, migrer votre infrastructure sur le cloud implique un changement de paradigme : vous passez du métier d’ingénieur système réseau à devOps. Ce qui n’est pas à la portée de tous. »

A lire aussi | Comment réussir sa migration cloud sur aws sereinement ?

Quels sont, d’après vous, les bénéfices du cloud pour une entreprise ? 

« J’en vois 3 majeurs :

Innovation de vos offres : Grâce au cloud, vous accédez facilement à la technologie. La myriade de microservices disponibles sur le cloud d’AWS vous permet de tester de nouvelles offres plus rapidement avant de les mettre sur le marché. Il vous permet de réduire vos cycles d’innovation. Cela est un bénéfice primordial à l’heure de la transformation digitale des entreprises.

Automatisation : vous pouvez piloter plus simplement vos infrastructures. De quoi faire gagner du temps à vos équipes techniques (encore plus avec une solution comme BAM qui nous avons développé pour faire cette migration et la rendre accessible à nos clients).

Sécurité : les cloud providers disposent d’une liste de conformités (compliances) incroyables. Quand on sait le temps que cela implique en termes de régulation, de vérification, de sécurité… Il est impossible de tenter de les concurrencer dans ce domaine. »

A lire aussi | Pourquoi choisir AWS : ses 4 atouts pour booster votre entreprise

Quels conseils souhaiteriez-vous donner aux entreprises qui envisagent de migrer sur le cloud ?

avantage de la solution mutualisation sécurisées authentification synchronisation chiffrement protection des données bases de données

« Mon premier conseil concerne l’investissement humain. Ne sous-estimez pas le temps que cela demande de se former, de changer les mentalités, d’engager les équipes pour qu’elles s’approprient ce nouveau projet. N’hésitez pas à trouver des ambassadeurs, acteurs de ce changement, au sein de vos équipes.

Deuxième conseil : Ne sous-estimez pas l’apport des personnes qui ont migré leur infrastructure sur le cloud avant vous. Elles savent de quoi vous parlez, elles comprennent parfaitement les difficultés que vous rencontrez (techniques et humaines).

Enfin, mon troisième conseil portera sur la partie financière : en migrant sur les technologies cloud, vous obtiendrez un gain à long terme. Il ne faut pas s’attendre à ce que cela ait un impact sur vos finances tout de suite. Ce type de projet demande beaucoup de changements. Pendant un temps, par exemple, vous pouvez vous retrouver avec des doublons d’infrastructures sur un hébergement classique et sur un hébergement cloud. Par ailleurs, les équipes doivent être prêtes, formées pour porter de nouveaux projets avec ces nouveaux outils techniques. En fonction de la taille de votre structure, vous aurez un gain financier significatif au bout de 3 à 6 ans. »

Maintenant « Advanced consulting partner AWS », premaccess accompagne de nombreuses entreprises dans leur projet de migration. Son équipe marque la différence par rapport aux concurrents « 100% cloud natives » : 

  • Elle connaît le métier d’AWS sur le bout des doigts.
  • Elle comprend les enjeux d’un tel projet pour une entreprise, pour l’avoir elle-même expérimenté.

Aussi, si vous souhaitez migrer toute ou une partie de votre activité sur le cloud, n’hésitez pas à vous entourer d’experts dans ce domaine. 


A LIRE ÉGALEMENT

comment-services-manages-cloud-augmentent-productivite-systeme-dinformation-si/

Fitizzy solution recommandation taille vêtements

Qui n’a pas connu cette frustration de devoir renvoyer un vêtement ou une paire de chaussures, aussitôt reçus par La Poste, suite à une erreur de taille ? Pour éviter ces imprévus lors des commandes en ligne, la start-up Fitizzy a mis au point un algorithme particulièrement intelligent. Il recommande à l’internaute la taille qui lui convient le mieux en fonction de ses mensurations et des patronages de différentes marques. 

Dédié initialement au prêt-à-porter grand public, partenaire de grandes marques comme Promod, Naf Naf, Celio, Cyrillus ou bien Etam pour la lingerie, Fitizzy s’ouvre depuis deux ans au secteur professionnel.

L’apparition de cette offre B2B a été possible suite à la bascule des applications de Fitizzy dans le cloud AWS et à l’utilisation des microservices proposés par ce cloud provider. Lors de cette étape stratégique, la start-up a été soutenue par l’équipe de premaccess techniquement, mais également en termes de business. Christophe Del Fabbro, CTO de Fitizzy, a participé pleinement à cette migration.

Dans cette interview, il revient sur la genèse de Fitizzy, et sur l’offre proposée. Il nous explique également comment l’application a été déployée sur AWS afin d’accélérer le développement de cette entreprise innovante.

Avec Fitizzy, les leaders du prêt-à-porter réduisent leurs taux de retour

« Fitizzy est née en 2013 grâce à Sébastien Ramel et Gaultier Monier. Lorsqu’ils étaient étudiants, tous deux avaient toujours peur d’acheter des vêtements en ligne, car ils n’étaient jamais sûrs de commander la bonne taille. Ils ont cherché des outils pour régler cette problématique. Ils n’ont rien trouvé. C’est ainsi que leur est venue l’idée de monter cette application. 

guide des tailles pour les femmes (tour de poitrine, corpulence pantalon soutien-gorge jupe, chemises)

Dès le début de ce projet, nous nous sommes consacrés au secteur du prêt-à-porter. Notre objectif premier était d’aider nos partenaires à recommander la bonne taille à leurs utilisateurs. Sur leur site e-commerce, et plus précisément sur leurs fiches produits, nous installons notre plugin via un bouton d’action. Lorsqu’il clique sur ce bouton, l’utilisateur doit renseigner plusieurs informations morphologiques (son sexe, son âge, sa taille et son poids). Ces données sont croisées avec les informations techniques de la marque afin de lui fournir une recommandation sur la taille la plus juste. 

Initialement, Fitizzy fournissait aux utilisateurs des recommandations de taille sur un produit donné. Désormais, nous allons plus loin en proposant des recommandations de produit en fonction de votre morphologie. Aujourd’hui, nous mettons ces services à disposition de plus d’une cinquantaine de marques dans le secteur du vêtement et de la chaussure.

mesurer sa taille choisissez votre taille pantalon connaître la taille homme indice de masse comparaison de taille

Cette application permet clairement de mettre l’internaute en confiance lors de son achat en ligne – il a moins peur de se tromper lors du choix de la taille. De plus, elle réduit considérablement les retours clients suite à une commande en ligne. Ces retours, gratuits pour le consommateur, sont très coûteux pour le distributeur. 

À côté de cela, depuis deux ans, nous avons ouvert un nouveau marché dédié aux vêtements professionnels. De plus en plus d’entreprises ont besoin d’habiller leurs employés. Jusqu’à présent, ces entreprises passaient par des sociétés qui mandatent des agents chargés de relever sur place les mensurations de chaque employé.

Pour réduire ces coûts de déplacement, nous avons eu l’idée de créer une plateforme dédiée à la prise de mensuration. Sur cette plateforme, les employés remplissent un formulaire et nous informent sur leur morphologie. En fonction de ces informations collectées, nous produisons des recommandations de taille. Ainsi, il y a moins d’erreurs dans le nombre de modèles à produire, et les frais de gestion et livraison sont réduits.

Dans ce secteur, nous travaillons notamment avec Bragard, leader dans les vêtements professionnels pour la cuisine, les métiers de bouche et l’hôtellerie, ainsi qu’avec CWS-Boco, spécialiste dans les vêtements de chantier. »

Des architectures plus souples et plus flexibles grâce à AWS

taille idéale taille habituelle calculer la taille pour homme pour femme Taille S Taille M Taille L

« Notre application a basculé sur le cloud d’AWS il y a plus de deux ans. Il y avait un grand intérêt à faire ce pas car, à l’époque, nous travaillions encore sur des serveurs hébergés. Du coup, nous n’avions pas toute la souplesse qu’offre AWS et leurs services managés. La conception des nouvelles architectures était plus laborieuse, demandait plus de temps. Et le résultat était souvent plus coûteux que ce que peut nous apporter AWS aujourd’hui. »

A lire aussi | Développement serverless : comment le cloud révolutionne votre code !

Une migration pas à pas 

« Lorsque vous migrez une application sur AWS, trois possibilités s’offrent à vous. 

Soit vous prenez l’existant et vous essayez de le faire entrer tel quel dans AWS. Cela est possible. Il s’agit de la méthode « lift and shift ». Mais, elle coûte cher, car vous n’utilisez pas les fonctionnalités natives du cloud. 

Soit vous repensez toute l’architecture et le code de votre application afin de pouvoir optimiser au maximum les fonctionnalités natives du cloud. On parle alors de « refactoring ».

Dans notre cas, nous avons choisi un entre-deux, nous avons opté pour le « replatform ». Cette méthode permet de tirer parti des fonctionnalités de base du cloud, d’optimiser les coûts, sans engager un niveau de ressources élevé. Ainsi, lors de cette migration, épaulés par l’équipe de premaccess, nous avons pris le temps de préparer les grandes briques de notre application avant d’investir AWS, en évitant le simple « copier-coller ».

Nous avons  :

  • le coeur central, autonome, consacré à notre API.
  • puis nos services, le plugin, nos applications, les plateformes, tout ce qui est « web ». Ces éléments sont indépendants du coeur central.
  • Enfin, nos bases de données. »

A lire aussi | Comment réussir sa migration cloud sur aws sereinement ?

Utiliser les données pour améliorer les services e-commerce

« La gestion des données est cruciale dans Fitizzy, notamment pour améliorer nos recommandations. Aussi, lors de notre bascule sur AWS, nous avons investi Amazon Kinesis et la chaîne de services suivants : S3 + Athena + QuickSight grâce au soutien des équipes de premaccess

Kinesis est un service managé permettant de collecter, trier et analyser des datas stratégiques des sites marchands de nos partenaires. Pour chacun de nos clients, nous analysons les pages vues, les clics sur notre bouton d’action, l’ouverture de notre plugin, le contenu de notre recommandation, l’ajout au panier, l’achat ou l’abandon de panier. En croisant l’ensemble de ces informations, nous cherchons à affiner nos outils.

L’ensemble de ces données sont mises à disposition de nos clients grâce au service Amazon QuickSight. Via un Dashboard dédié, chaque partenaire retrouve l’ensemble de ces datas sous forme de graphiques. Ces KPIs peuvent être utilisés par son service marketing pour améliorer les performances de son site e-commerce. Elles peuvent également être intéressantes par ses modélistes pour optimiser les nouvelles collections en analysant les données morphologiques du moment. »

Les + de premaccess : l’analyse des enjeux, la maîtrise des coûts et l’expertise AWS

« La force de premaccess tient dans son expertise dans le domaine du développement logiciel, des services managés d’AWS et de la migration. Lorsque nous nous sommes penchés sur ce projet de migration, son équipe a avant tout évalué nos enjeux.

Au-delà de « Est-ce que nous migrons sur AWS ? », notre réflexion s’est plutôt portée sur « Est-ce que cela vaut le coup que nous le fassions maintenant sur AWS et de cette manière ?

Est-ce rentable pour nous de recruter des ressources pour faire ce travail maintenant ou est-ce que cela vaut le coût d’attendre quelques semaines quand nous aurons plus de ressources, plus de budgets ? »

Avant même cette migration, premaccess nous a accompagné sur cette dimension « business » afin que nous optimisions nos finances.

En second temps, ils nous ont énormément conseillé dans le travail préparatoire à la migration, et dans la mise en place du plan d’action. Clairement, même si je suis développeur, je n’avais pas du tout d’expérience sur le cloud d’AWS. Leur participation sur le plan d’action a été très précieuse.

Enfin, une fois le plan de migration validé, une partie de la bascule sur AWS a été réalisée en interne avec le soutien de l’équipe de premaccess. Ils ont aussi pris en charge la partie « Landing Zone et Sécurité » de notre espace sur AWS (création d’utilisateurs, gestion des droits, préparation du réseau et des couches réseau, etc.). Ils l’ont déployée via leur solution SaaS BAM que nous utilisons désormais tous les jours pour nos environnements temporaires.

En partant d’un template bien défini, cet outil crée très rapidement des environnements parfaitement configurés. De quoi nous faire gagner beaucoup de temps. 

Par ailleurs, nous sommes toujours en quête d’efficience. Nous cherchons à normaliser nos technologies sur nos différents projets, à faire en sorte que nos cycles de développement soient similaires d’un projet à un autre. Cela est aujourd’hui facilité avec BAM. Cet outil nous assure une automatisation des processus, et ne laisse aucune place à l’erreur humaine.

Ainsi, nous nous concentrons davantage sur notre développement, sur notre coeur de métier. En tant que développeur, grâce à cette solution, je passe plus de temps à créer des fonctionnalités, à enrichir notre partie business qu’à mettre en place les infrastructures techniques pour nos applications. »

Prochain challenge : proposer Fitizzy en mode SaaS

« Désormais, notre prochain challenge sera de rendre Fitizzy complètement SaaS. Ainsi, n’importe quelle marque pourra configurer notre solution à travers notre interface sans même avoir besoin que nos équipes interviennent. L’idée est aujourd’hui mature. Les premières briques commencent à arriver. 

Clairement, ce nouveau projet aurait été bien difficile à mener sur notre ancienne infrastructure. Grâce à cet investissement sur le cloud d’AWS, il est désormais à notre portée, et ouvre de nouvelles perspectives. 

Dans le développement de Fitizzy, premaccess est aujourd’hui plus qu’un partenaire technique. Son équipe a une telle connaissance du développement logiciel avec AWS qu’elle nous aide à améliorer notre business et étoffer notre offre. Je pense notamment à ses conseils sur les services managés liés à la gestion des données et le serverless. De quoi avoir un coup d’avance et toucher de nouveaux marchés. »

POUR ALLER + LOIN | Fitizzy : amélioration de l’expérience utilisateur et valorisation de la gestion du Big Data


A LIRE ÉGALEMENT

Bigdata industrie textile mode fashion FBD Model
Fitizzy solution recommandation taille vêtements
elarning cloud

Le développement SaaS d’une application pour transmettre les gestes techniques et les savoir-faire n’est pas chose aisée. Pour y remédier, l’entreprise Sourcin a créé, en 2011, une plateforme multimédia alliant collaboratif et e-learning. Pour chacun de ses clients, elle y rassemble l’ensemble de leurs procédures sous forme de courtes vidéos graphiquement enrichies et segmentées en étapes élémentaires. (Mediabook).

Dans l’industrie pharmaceutique et de la biotechnologie, ce transfert de connaissances entre collaborateurs est d’autant plus problématique que toutes mauvaises manipulations peuvent engendrer de graves erreurs. Objectif : former en continu les opérateurs de production et les assister sur leur poste. 

Épaulée par les équipes de premaccess, ce developpement SaaS a pour objectif une plateforme qui a permis à Sourcin d’innover il y a deux ans, en basculant sur le cloud d’AWS. Son co-fondateur Arnaud Schmutz nous explique ce que lui apporte AWS dans le développement SaaS de Sourcin, tant en sécurité qu’en disponibilité de services. Deux composantes primordiales pour le secteur de la biopharma en pleine transformation digitale.

Sourcin ancre le savoir-faire de la biotechnologie grâce à la vidéo 

« Toute ma vie professionnelle a été consacrée au secteur pharmaceutique et de la biotechnologie. Au fur et à mesure de mon parcours, je me suis rendu compte que le fait d’avoir une procédure écrite n’était pas toujours la garantie qu’elle soit comprise par tous. Et, que la meilleure manière de transmettre de la connaissance était finalement en la montrant. C’est ainsi qu’est née l’idée de Sourcin.

Avec nos clients, nous créons des vidéos courtes de 5 minutes maximum ainsi que des animations pour montrer leurs différents gestes techniques en production. Ces vidéos sont muettes pour qu’elles soient comprises par tous leurs collaborateurs. Notre leitmotiv est clair : « keep it simple and smart ». Rassemblées, ces vidéos composent alors un parcours de formation, disponible sur notre plateforme multimédia. En favorisant des parcours d’apprentissage en mode « blended-learning », les collaborateurs de nos clients vont visionner ces Mediabooks, dans un premier temps, seuls –  en distanciel (e-learning) -, pour apprendre les gestes, suivre les cours associés et se tester via des quiz et évaluations interactives. Puis, en présentiel avec un expert métier, ils vont les analyser en détail avant de passer en atelier. Enfin, par souci de cohérence, ces vidéos serviront d’assistance au poste puisqu’elles sont disponibles 24/7 et toujours à jour. Avec cette plateforme multimédia unique, nos clients ancrent leur savoir-faire, pour mieux le partager, le rendre pérenne, et ainsi gagner en efficience. »

Objectif principal du Saas : rendre les vidéos disponibles 24/7 à travers le monde

« Au tout début de Sourcin, pour transmettre ces vidéos à nos clients, nous les gravions sur un CD. Très vite, nous nous sommes rendus compte que ce support était inadéquat pour plusieurs raisons : les personnes en possession du CD n’avaient pas forcément un lecteur pour le lire, elles n’étaient pas forcément les plus concernées par son contenu, et il était possible qu’elles partent à la concurrence le CD en poche. Il fallait donc sécuriser ce savoir. D’autant que nous travaillons, sous contrat de confidentialité avec des entreprises mondiales. Deuxième prérequis : il fallait que nos vidéos soient disponibles partout et tout le temps. Nos clients sont principalement américains et européens. Mais leurs utilisateurs sont installés à travers le monde. C’est ainsi qu’est née la première version de notre plateforme multimédia en 2011. »

Les premiers apports de premaccess : de la haute disponibilité des ressources grâce au serverless et une rapidité de déploiement 

« Nous travaillons avec premaccess depuis près de 7 ans. Initialement, leurs équipes s’occupaient uniquement de l’hébergement et de l’infogérance de notre plateforme. La sécurité est leur coeur de métier. Progressivement, ils nous ont présenté les intérêts du cloud d’AWS. C’est ainsi que nous avons repensé notre interface il y a deux ans afin de migrer vers une architecture Serverless et des technologies innovantes. Cela nous a demandé de repenser l’ensemble de nos besoins, tant en termes de marché, de fonctionnalités, d’interface, de design, de diffusion… Désormais, nous sommes 100% propriétaires du developpement SaaS de notre plateforme ultra-sécurisée. Grâce à cette nouvelle architecture Serverless, nous avons gagné en qualité de diffusion de vidéos. Ces dernières sont moins compressées, bien plus précises, plus belles. Ce qui est primordial pour retenir l’attention des personnes connectées. Nous gérons plus facilement les comptes utilisateurs, leur authentification, leurs droits d’accès associés (qui peut faire quoi sur cette plateforme), ainsi que leurs données personnelles en règle avec le RGPD. De plus, cette plateforme est disponible en mode SaaS, un avantage non négligeable pour nos clients : ils ont juste à s’y connecter et à l’utiliser, sans se soucier de sa maintenance.

Par ailleurs, lors du développement SaaS de cette plateforme, une fois la structure d’un espace client créée, nous avons utilisé BAM pour automatiser la duplication de cette architecture centrale pour chacun de nos autres clients. BAM (Build Automation Machine, ndlr) est un outil développé par premaccess. Cette solution a permis d’automatiser notre déploiement facilement, rapidement et en toute sécurité en partant d’un modèle, et d’orchestrer le cycle de vie de notre production. »

POUR ALLER + LOIN | Sourcin : création d’une plateforme e-learning pour biotech

AWS et la biopharma : données sécurisées et principes d’ALCOA+ respectés

« Les autorités en charge de la mise sur le marché d’un médicament (ANSM en France, FDA aux USA, EMA à l’échelle de l’Europe) demandent à ce que les données autour des produits soient sécurisées. Dans ce cadre, depuis sa bascule sur AWS, Sourcin est conforme aux règles du cloud dans le secteur pharmaceutique. Lors du développement SaaS de notre plateforme, nous avons été attentifs à ce que nos données respectent le principe d’ALCOA+, garantissant l’intégrité des données. Cet acronyme reprend neuf principes que nous suivons scrupuleusement pour la gestion des datas: Attribuable, Lisible, Contemporain, Original, Exact, Complet, Cohérent, Durable et Disponible. 

Ceci a été possible grâce aux conseils avisés de l’équipe de premaccess. Dotée d’une expertise rare, cette équipe est composée de personnes particulièrement qualifiées sur les technologies de pointe proposées par AWS. Au fur et à mesure du développement SaaS de Sourcin, elles ont été force de propositions. De quoi donner un formidable effet de levier à notre projet. » 

Voici quelques-uns des services AWS utilisés dans ce projet


A LIRE ÉGALEMENT

Bigdata industrie textile mode fashion FBD Model
Fitizzy solution recommandation taille vêtements
refactoring migration finops aws

Depuis sa création en 2005, la société marocaine Prestigia travaille main dans la main avec premaccess. Après lui avoir demandé de gérer son hébergement informatique, elle entame désormais, à ses côtés, une nouvelle transformation digitale en migrant son infrastructure sur AWS.

Prestigia propose des hébergements de charme et de luxe à travers le monde. Son site, Prestigia.com, est une plateforme B2C construite à partir de composants open source (PHP, Go, MySQL, ElasticSearch, Redis, MongoDB). Sur ce projet de migration, les équipes de premaccess ont procédé en deux étapes :

  • Elles ont refactoré et migré ce site avec BAM (Build Automation Machine),
  • Elles ont accompagné Prestigia dans sa montée en puissance sur les services AWS.

1e étape : refactorer et migrer ce site avec bam (build automation machine)

Refactoring et automatisation

Le « refactoring » demande de repenser l’architecture et la manière de diffuser le code des applications métier du client au sein de celle-ci afin de pouvoir optimiser les fonctionnalités natives du cloud. Cette approche est plus longue à mettre en place que le « lift and shift » ou le « replatform ». Mais, sur le moyen et long terme, elle permet de réduire les coûts d’utilisation des services cloud drastiquement et surtout de pouvoir proposer au client des nouveaux services innovants rapidement.

Jusqu’à présent, le site de Prestigia était hébergé sur un cluster VMware (cloud privé). Avant d’entamer sa migration, les experts AWS de premaccess ont donc refactoré l’architecture du site avec l’outil d’automatisation BAM (Build Automation Machine).

Solution 100% agile, BAM permet d’automatiser les différentes étapes d’un déploiement sur AWS. En partant des modèles de templates simples pour chaque Tier de l’infrastructures (réseau, sécurité, puissance de calcul, base de données, Cache & CI/CD, etc), les devOps ont ainsi pu déployer rapidement et automatiquement les différents environnements de l’application. 

Well architected

Afin de rendre l’application « well architected », conforme aux normes du cloud provider, chaque composant de l’application a ainsi basculé vers un service d’AWS.

Les applications ont migré vers des fermes (AutoScaling Group) de serveurs virtuels Amazon EC2. Cette technologie AWS offre une capacité de calcul évolutive avec une élasticité du nombre de machines dans le cluster de chaque application métier du client. Cela rend la plateforme stable en cas de montée ou descente de trafic.

La base de données MySQL a été déplacée vers AWS RDS avec une redondance multi datacenter dans la même région (multi-AZ). Ce service managé est fourni par AWS pour les bases de données (mySQL / Postgres / SQL Server / Oracle).

MongoDB a migré vers DocumentDB. Amazon DocumentDB est un service de base de données de documents rapide, scalable, hautement disponible. Entièrement géré, il prend en charge les charges de travail MongoDB.

Les bases de données mySQL et MongoDB ont été déplacées avec l’outil DMS afin de réduire les temps d’arrêt. Dans le cadre du projet Prestigia, le temps d’arrêt a été quasi nul. Les différentes bases de données du client reposent sur des services AWS qui ont été conçus pour fournir une disponibilité de 99,99 %. Ils sont répliqués avec plusieurs copies des données dans différentes zones de disponibilité AWS. Amazon surveille ainsi en continu l’intégrité des instances de bases de données et, en moins de 30 secondes en moyenne, bascule automatiquement vers un réplica en lecture en cas de panne.

La sauvegarde a été mise en œuvre avec la sauvegarde continue RDS native et les fonctionnalités de cycle de vie EBS. Une seconde migration devrait avoir lieu dans le courant de l’été pour migrer les bases de données supportées par RDS vers RDS Aurora Serverless.

Une surveillance de la plateforme a été effectuée avec Amazon CloudWatch. Ce service d’AWS recueille les métriques et les journaux depuis toutes les ressources. Cela permet d’avoir une visibilité sur l’ensemble du système déployé, et notamment les métriques clés, comme l’utilisation du CPU, de la mémoire et de tous les métriques nécessaire pour assurer une qualité de service optimale.

2e étape : monter en puissance sur les services aws

Une fois la migration achevée, Prestigia a souhaité bénéficier davantage des services d’AWS.
Objectifs : aller encore plus loin, faciliter l’expérience utilisateur sur son site et réduire au maximum ses coûts.

Réduire les coûts et les temps de chargement

Dans cette optique, certaines transactions du site sont désormais gérées avecAWS Lambda (Function as a Service par AWS). Avec ce service, Prestigia paie uniquement le temps de calcul consommé. Aucun frais n’est engagé quand le code n’est pas exécuté sur cette partie du site.

Par ailleurs, étant donné que le site Prestigia.com propose de l’hébergement de luxe à travers le monde, il répond aujourd’hui sur différentes zones géographiques. Par conséquent, son trafic fluctue sans cesse en fonction de l’activité des régions sur lesquelles il est positionné. Premaccess travaille à ce jour pour optimiser la vitesse de chargement des pages de ce site à travers le monde. L’objectif est de faire en sorte que le site réponde le plus rapidement possible partout et au meilleur tarif. “L’intérêt des services d’AWS est qu’ils nous permettent de gérer les différentes courbes de trafic de notre site, explique Youness Chraïbi (CEO Prestigia). Nous n’avons pas les mêmes trafics en fonction des zones géographiques, sur l’année, voire sur la semaine. Notre but ici est d’être au top en terme de performance et de chargement des pages. Mais également de ne payer que ce que nous consommons.”

Intelligence artificielle, Machine Learning & recommandations personnalisées

Après deux ans d’acculturation à Amazon Web Service, Prestigia compte bien innover grâce aux briques de services d’AWS. Sa prochaine étape consistera à utiliser le Machine Learning.

Quand il s’agit de Machine Learning et d’AI, premaccess cherche toujours à ramener ces clients à un cas d’usage métier. La question primordiale est : « Quel est votre besoin ? ». Pour Prestigia, l’idée sera de produire des recommandations, et ainsi d’orienter ses utilisateurs lors de leurs recherches. 

Avec l’intelligence artificielle, Youness Chraïbi veut “humaniser” la relation client. “Nous souhaitons ajouter un volet d’intelligence artificielle afin de conseiller encore mieux nos clients. Notre objectif avec l’AI est que l’on ait une relation plus humaine qu’avec un chatbot.”

En fonction de la manière dont un internaute surfera sur le site, le Machine Learning, interprétera ses requêtes afin de lui offrir une expérience utilisateur la plus personnalisée possible et une série de recommandations proches de ses centres d’intérêts.

Le déploiement du site Prestigia.com sur AWS est l’exemple même d’un accompagnement réussi. Lors de cette migration, Youness Chraïbi a continué à se concentrer sur son coeur de métier, l’innovation dans l’hôtellerie. Et pour mettre tout cela en oeuvre sur AWS, il a trouvé appui auprès des experts de premaccess

Ces derniers l’ont invité à avoir une vision à long terme sur AWS. Pour cela, ils ont refactoré et migré ce site avec BAM (Build Automation Machine). Cette approche lui permet aujourd’hui de réduire les coûts d’utilisation des services Cloud, et lui donne un accès plus rapide aux nouveaux services innovants de ce Cloud Provider (Intelligence Artificielle, le Machine Learning et l’Internet des objets). De quoi s’ouvrir à de nouveaux business model, et développer encore davantage cette entreprise grâce au digital.

Alors, si vous aussi, vous souhaitez migrer vos infrastructures sur AWS, l’équipe de premaccess est à votre disposition. Elle répondra à toutes vos questions et vous accompagnera pas à pas dans vos migrations ou dans la mise en place de vos nouveaux projets d’infrastructure cloud ou digitaux.

POUR ALLER + LOIN | Prestigia : apporter une expérience fluide et un temps de réponse instantané


A LIRE ÉGALEMENT

Bigdata industrie textile mode fashion FBD Model
Fitizzy solution recommandation taille vêtements